La hausse de l'enveloppe des députés ne fait pas l'unanimité

+15 % : c'est l'augmentation de l'enveloppe dédiée aux dépenses matérielles que viennent de s'accorder les députés. Mais cette décision ne fait pas l'unanimité au sein même des députés…

L’enveloppe financière allouée aux députés va augmenter, les avis divergent

L’argent accordé aux députés dans le cadre de leurs dépenses matérielles (ordinateurs, transport, téléphone…) va augmenter de 15%, une décision qui ne fait pas l’unanimité à l’Assemblée.

L'augmentation de la dotation matérielle

Le plafond de la dotation matérielle est désormais de 21 700 euros, contre 18 950 euros en 2020. Cet argent est censé financer plusieurs frais professionnels : les frais postaux, les frais de téléphonie, Internet, les taxis, le matériel informatique. En 2019, l’augmentation du budget d'hébergement des députés était déjà passé de 900 euros à 1200 euros.

Une décision critiquée

Plusieurs élus ont déjà réclamé l’annulation de cette hausse. Certains estiment que cette augmentation est inutile au vu de ce qui est réellement dépensé. "L’enveloppe n’est pas totalement consommée, ce qui est normal”, explique la députée LR Marie-Chrisitine Dalloz. Matthieu Orphelin, député du Maine-et-Loire, s’oppose fermement à l’augmentation : “Je trouve que ça alimente inutilement l’impression que les députés dépensent sans compter.

Ce sont quelques députés , seulement, une trentaine, 35, je sais pas combien, qui ont dépassé cette enveloppe et qui ont dû faire une pression suffisante sur les questeurs pour qu’ils acceptent d’augmenter de 15 %”, déplore Marie Christine Dalloz.

Elle ajoute : “Dire à une trentaine, vous avez bien fait de dépenser plus que vous n’aviez, maintenant on va vous donner encore plus, c’est un très mauvais signal.

Le Parlement peut réfléchir à la meilleure utilisation des fonds publics et à la sobriété dans l’usage des fonds publics. Est-ce qu’on a vraiment besoin qu’aujourd’hui que plus de 40 parlementaires aient chacun une voiture avec chauffeur ? Est-ce que ça a encore un sens en 2021 ?”, conclut Matthieu Orphelin.

avatar
Brut.