Le nombre de féminicides augmente en France

Pendant ce temps-là en France, un nouveau féminicide a eu lieu ce lundi. 121 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint depuis le 1er janvier dans notre pays. À l'Assemblée comme dans la rue, la lutte contre les violences faites aux femmes continue.

Pendant ce temps-là : Épisode 8

Cet épisode est consacré aux actualités concernant les violences faites aux femmes.

Tandis que les féminicides en France continuent d’augmenter, en Espagne les violences faites aux femmes ont largement diminué

En 2004, la loi violence de genres a été introduite en Espagne. Dans cette continuité, en 2009, l’Espagne a imposé le port de bracelets électroniques aux conjoints violents. Actuellement, près de 1500 hommes en portent dans le pays. Ainsi, en Espagne, depuis cette loi, le nombre de féminicides a été divisé par deux. En France, beaucoup aimerait suivre l’exemple espagnol : on ne veut plus être écouté, on veut être entendu, explique une activiste française.

En France, les bracelets-anti rapprochement pour les auteurs de violences conjugales vont voir le jour

Dix ans après l’Espagne, la France est prête à adopter le bracelet anti-rapprochement, à son tour. Dès lors que le conjoint violent approche une zone de protection délimitée par la victime, le bracelet déclencherait une alarme. Un dispositif sécurisé qui, selon Nicole Belloubet, Ministre de la Justice, devrait être lancé en 2020.

Valérie Damidot engagée contre les violences faites aux femmes

Valérie Damidot fait partie des personnalités publiques engagées contre les violences de genres. Ancienne victime de violences conjugales, Valérie Damidot lutte, en particulier, contre l’isolement des femmes battues. Elle incite les femmes victimes de violences à ne pas le cacher. Pour Valérie Damidot, "c’est le mec qui vous bat qui doit avoir honte, pas vous.

avatar
Brut.