Le premier témoignage d'une victime d'inceste à la télévision française

C'était la première fois qu'une victime d'inceste témoignait à la télévision française. C'était en 1986. #TBT

Le premier témoignage d’inceste à la télévision française, en 1986

Le 2 septembre 1986, Eva Thomas raconte l’inceste subi lorsqu’elle était enfant sur le plateau de l’émission “Les dossiers de l’écran”. C’est la première fois qu’une victime s’exprime à visage ouvert et de manière publique. Retour sur cette interview inédite.

Je n’ai plus honte de répondre de mon histoire

Eva Thomas explique vouloir s’exprimer afin de s’adresser directement aux femmes victimes d’incestes, et leur dire de ne plus avoir honte. Son livre, Le viol du Silence, fut pour elle un moyen de surmonter ce sentiment.

Il ne faut pas avoir honte de ce qu'on a vécu et moi, je n'ai plus honte de répondre de mon histoire”, déclare-t-elle sur le plateau.

L’amnésie traumatique

Eva Thomas raconte le souvenir d’un réveil particulièrement angoissé un matin, sans pour autant savoir ce qu’il avait pu se passer précisément pendant la nuit.

J'ai mis 30 ans à retrouver la mémoire de cette nuit-là”, dit-elle.

En 1980, elle écrit une lettre à ses parents qui explique son mal-être en leur présence, et demande à son père de raconter ce qu'il a fait. Ce dernier lui répond et confirme les craintes d'Eva Thomas, une épreuve pour la jeune femme.

En effet, elle raconte l’espoir particulier auquel elle s’était accrochée lors de sa quête de vérité : “Ça a été très dur pour moi parce que, finalement, jusqu'à la lettre, je me défendais toujours en me disant que ce n'était peut-être pas vrai, il y avait toujours cette espèce d'espoir que ce n'était pas vrai. Et si vous voulez, on n'a qu'une envie, c'est d'avoir rêvé, effectivement. Et l'on se défend comme ça.

avatar
Brut.
14 janvier 2021 16:22