Les 11 démissions de ministres depuis l'élection d'Emmanuel Macron

François de Rugy est le 11e ministre à démissionner en 2 ans de présidence d'Emmanuel Macron. Un record sous la Ve République.

Les 11 démissions de ministres depuis l'élection d'Emmanuel Macron

François de Rugy est le 11e ministre à démissionner en 2 ans de présidence d'Emmanuel Macron. Un record sous la Ve République.

11. François de Rugy. Le ministre de la Transition écologique et solidaire présente sa démission le 16 juillet 2019. Cette démission a lieu 6 jours après les révélations de Mediapart sur les dîners organisés à l'hôtel de Lassay, lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale.

10. Nathalie Loiseau. La ministre des Affaires européennes démissionne le 27 mars 2019 pour se présenter aux élections européennes.

9. Mounir Mahjoubi. Le secrétaire d'État chargé du Numérique démissionne en vue de se présenter à la mairie de Paris.

8. Benjamin Griveaux. Le porte-parole du gouvernement démissionne le même jour que Mounir Mahjoubi et pour les mêmes raisons. C'est lui qui est investi par LREM pour la mairie de Paris.

7. Gérard Collomb. Le ministre de l'Intérieur démissionne le 2 octobre 2018 afin de redevenir maire de Lyon. « C'est toujours avec beaucoup de regrets que l'on quitte le ministère de l'Intérieur parce que c'est un très grand ministère » déclarait Gérard Collomb au lendemain de sa démission.

6. Laura Flessel. La ministre des Sports démissionne pour « raisons personnelles » le 4 septembre 2018. Mediapart et Le Canard enchaîné expliquent ce départ soudain par une affaire fiscale.

5. Nicolas Hulot. Le ministre de la Transition écologique et solidaire annonce son départ du gouvernement en direct sur France Inter le 28 août 2018. « Je veux pas donner l'illusion que ma présence au gouvernement signifie qu'on est à la hauteur sur ces enjeux-là » avait alors déclaré Nicolas Hulot au micro de France Inter.

4. Marielle de Sarnez et 3. François Bayrou. La ministre des Affaires européennes et le ministre de la Justice démissionnent le 21 juin 2017 car ils sont mis en cause dans l’enquête sur les assistants parlementaires européens de leur parti, le MoDem.

2. Sylvie Goulard. La ministre des Armées démissionne le 20 juin 2017 pour les mêmes raisons.

1. Richard Ferrand. Le ministre de la Cohésion des territoires démissionne le 19 juin 2017 parce qu'il est mis en cause dans l'affaire des mutuelles de Bretagne.

En 792 jours à la tête de Matignon, Édouard Philippe a ainsi accepté 11 démissions auxquelles s'ajoutent le départ de 3 ministres lors du remaniement du 16 octobre 2018. Ce qui fait en moyenne un départ tous les 56 jours. Un record sous la Vème République.

avatar
Brut.
16 juillet 2019 14:57