retour

Les femmes parlent 2 fois moins que les hommes à la télé en France

700 000 heures de programmes ont été analysées par l’INA sur près de 20 ans. Voici les résultats de son étude. Implacable.

En France, les femmes parlent deux fois moins que les hommes à la télé

Et ce, même sur les chaînes qui visent un public féminin…

Dans les années 1970, les animateurs de télévision français avaient déjà du mal à s’imaginer travailler d’égal à égale avec des femmes… « Il y a quelques animatrices, mais ça ne me semble pas être un métier féminin », estimait Pierre Bellemare. « Je pense que notre métier est vraiment un métier d’homme », abondait Jacques Martin.

Les femmes ne représentent par ailleurs qu’un tiers du temps de parole

Aujourd’hui, peu de chose sont changé. Les femmes parlent deux fois moins que les hommes à la radio et à la télévision. Elles ne représentent par ailleurs qu’un tiers du temps de parole, d’après une étude de l’INA qui a analysé 700.000 heures de programmes depuis 2001.

« Les chaînes où les femmes s’expriment le plus sont les chaînes qui visent un public féminin, il s’agit de Téva et Chérie 25. Ce qui est intéressant, c’est que même sur ces chaînes, les femmes parlent moins que les hommes », observe David Doukhan, ingénieur de recherche à l’INA.

« À l’heure de la plus forte audience, elles parlent beaucoup moins »

Publicité, films, émissions, information… L’étude porte sur l’ensemble du temps de parole. « On peut décrire le temps de parole des femmes de manière globale. On peut aussi le décrire en fonction des heures de la journée. Et ce qui devient intéressant, c’est de regarder la différence, par exemple, entre les heures de fortes et de faibles audiences », détaille David Doukhan.

« Dans le cas de France 2, on voit un énorme pic de temps de parole des femmes vers 14 heures, où elles ont 80 % du temps de parole. Par contre, à l’heure du prime time, qui est l’heure avec la plus forte audience, elles parlent beaucoup moins. Dans le cas d’Arte, qui, en moyenne, laisse moins la parole aux femmes, on constate qu’elles parlent davantage aux heures de forte audience qu’aux heures de faible audience », poursuit l’ingénieur de recherche à l’INA. À ce rythme, atteindre l’égalité prendra 30 ans.

06/03/2019 08:22mise à jour : 06/03/2019 13:22
  • 102.6k
  • 225

202 commentaires

  • Cassandre L.
    10/03/2019 00:07

    Quand je vois les discours de certains jme dis qu'y a encore bcp de boulot pr atteindre l'égalité 🤮

  • Cassandre L.
    10/03/2019 00:02

    30 ans bordel ! 😠

  • Anna R.
    09/03/2019 22:51

    Ah ben ça a du remonter avec Schiappa, sauf que c'est juste pour dire de la merde...

  • Nicolas C.
    09/03/2019 21:21

    On s'en fout

  • Thierry E.
    09/03/2019 18:17

    les statistiques qui ne servent à rien.. si seulement 1/100eme de ce qu'ils ou elles disent dans les médias était seulement intéressant.... ils auraient dut faire des statistiques sur la merde audio et televisuel qu'ils nous imposent......

  • Ella D.
    09/03/2019 07:42

    normal! si tu veux qu'une chose soit dite, fais confiance a un homme, si tu veux qu'une chose soit faite, fais confiance à une femme.🤣

  • Philippe A.
    08/03/2019 21:18

    L'INA n'a pas étudié les réunions à domicile, style Tuperware, Stanhome, Thermomix, vente de bougies, ventes de sous-vêtements ou de sextoys. Je peux vous dire que la, c'est le contraire. Les femmes parle beaucoup. D'ailleurs, il n'y a pas beaucoup d'homme. Je ne pense pas que les femmes soient spécialement intéressée de parler à la télé ou à la radio !! Ces petites réunions leurs conviennent très bien.

  • Erica S.
    08/03/2019 19:40

    C'est professionnellement en règle générale

  • Laurette P.
    08/03/2019 19:12

    Quand on voit les conneries que disent les bonnes femmes du gouvernement c’est pas plus mal !!

  • Alain A.
    08/03/2019 16:16

    Bah, si c'est pour dire autant de conneries que certains qui sont deux fois plus, on ne pert pas grand chose. Pour en être convaincu, il suffit d'écouter Mmes Bergé, Le Pen, Maréchal, Shiappa, etc...

  • Pouli R.
    08/03/2019 14:54

    Elles travaillent aussi moins dans le bâtiment et sur les Champs de batailles!

  • Xavier D.
    08/03/2019 08:14

    Ont-ils considérés la proportion de femmes sur un plateau pour cette étude ? Car c'est sûr que si comme invité on a 5 hommes et 2 femmes, à temps de parole égale par invité on aura forcément plus de paroles provenant des hommes...

  • Vetea P.
    08/03/2019 07:35

    Pas possible !!!

  • Hugo D.
    08/03/2019 07:28

    !!

  • Marc A.
    08/03/2019 07:25

    c'est bizarre, car à la maison, je peux vous dire que c'est l'inverse...... :-) ;-)

  • Cora P.
    08/03/2019 07:18

    😭 comme d'habitude les commentaires quelle horreur. Entre les vieux commentaires "LOLILOL moi ma femme elle parle trop haha" et les réponses "on peut pas riiiiiiire vous les féministes mon dieu des furies" rajouté des femmes qui se disent contre le féminisme (donc juste contre l'égalité homme femme je sais pas ca doit pas les intéresser je comprends pas) on touche le fond 😭. Pour ceux et celles qui disent que c'est pas important... Vous trouvez ça juste normal d'être entouré d'homme. Si demain à la télé il y avait 75 % de femmes ca se verrait bien vite ! Les médias sont aussi vecteur d'informations, on les voit tout le temps ! D'où l'importance d'avoir plusieurs voix. Il y a tjrs pire et meilleure ailleurs, du coup on pourra tjrs dire y'a plus grave donc on avance jamais.

  • Harriet V.
    07/03/2019 21:33

    Bonne fête de la Femme....😒!

  • Abdelaziz B.
    07/03/2019 21:14

    bin si on avait des femmes qui s'interresserait au vrai science et pas juste a cette pseudo-science des théorie du genre, on aurait plus de femmes a invité en tant qu'expert et donc plus de temps de parole a offrir au femmes... pareil si elle s'investissait un peu plus en politique on aurait pas que des hommes dans les émission politique...

  • Piky P.
    07/03/2019 20:49

    BALANCEZ VOTRE PUTIN DE POISON DE TV...

  • Adrien J.
    07/03/2019 20:19

    C'est l'audimat qui fait le contenu. Les média ne sont pas misogynes, ils sont vénaux. Si leurs études de marché leur disent que les publicitaires les plus offrants ont besoin de tel public devant leur chaîne à telle heure, ils proposent le contenu qui amènera ce public. Les hommes comme les femmes préfèrent entendre en majorité s'exprimer des hommes, malgré l'épidémie de bienpensance qui vient peu à peu écraser cette tendance. Ne vous inquiétez pas, si le public avait réellement envie d'une "parité" absolue et restait devant sa télé en accord avec ce principe, cela serait immédiatement répercuté sur les programmes. De toutes manières c'est un débat absurde. Pourquoi diviser le nombre d'orateurs en deux sur le genre et pas sur le statu social, les origines ethniques, l'intellect ou les mouvances politiques ? Pourquoi se focaliser sur l'idée qu'on devrait à tout prix avoir autant de fils à papa que de premières de la classe de je ne sais quelle école de journalisme à la con, autant de blancs que de blanches, autant de gourdasses que d'ignorants, autant de suceuses que de lèches-culs de l'idéologie des grandes fortunes ? Il y a une infinité de façons de diviser une population et j'aurais au moins souhaité que l'on ne s'arrête pas à la plus triviale pour crier à l'inégalité. Si vous n'êtes pas d'accord et souhaitez vous manifester, que vous soyez féministes ou un peu moins écervelé.e.s, veuillez garder votre calme et donnez vous une chance de me faire changer d'avis.

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.