retour

Les jeunes de banlieues n'existent pas

C'est ce que pense Claire Marin, professeure de philosophie dans un lycée de Cergy-Pontoise.

10/03/2018 00:00mise à jour : 28/02/2020 09:00
  • 127.3k
  • 141

95 commentaires

  • Anas A.
    11/10/2018 16:35

    Justin RozenbachJ

  • Amal S.
    25/03/2018 10:45

    🙄🙄🙄

  • Walter H.
    22/03/2018 19:13

    MDR arrêt de d'essayer de nous faire croire qu'ont vie dans un monde de bisounours 😂😂😂😂😂 encore une bobos de gauchiasse.

  • Pierre C.
    14/03/2018 13:16

    Bien sur ils n'existent pas.....ils sont tellement insignifiants

  • Camille C.
    14/03/2018 10:58

    Bien sûr que les jeunes de banlieue peuvent réussir ,,, je trouve même incroyable que l'on puisse en douter ,,, Par contre on pourrait parler d'un autre sujet ,,, Es ce que c'est plus dur pour un jeune des banlieues de réussir ? Et là, de suite !!!

  • Faya T.
    12/03/2018 18:38

    La pollution dans paris n'existe pas 😂😂😂😂

  • James N.
    11/03/2018 22:03

    Une chose à ajouter, c'est que parfois, aussi, on a honte de sa réussite...

  • Mylene d.
    11/03/2018 21:12

    Faux. Personne (et encore moins un enseignant !) n'a jamais présupposé que les jeunes de banlieue "n'étaient pas capables de grand chose". Baratin démagogique. Ce sont eux-mêmes les gamins qui pensent cela ou plutôt, qui pensent que la réussite classique est réservée "aux riches".

  • Océane G.
    11/03/2018 19:27

    tu te plais à Cergy Pontoise?

  • Roland D.
    11/03/2018 17:56

    Complètement pipeau. Tous les jours de l'année on nous sort les mêmes litanies sur les "jeunes de banlieue" alors que la vraie jeunesse défavorisée est celle des campagnes dont on ne parle jamais.

  • Charlotte B.
    11/03/2018 15:57

    On associe tjs vie ou passé difficile et banlieue mais faut arrêter car ya pas quen banlieue où les gens peuvent avoir un passe ou une vie dite "difficile" et le problème c'est que ça on l'oublie bien souvent, on stigmatise d'un côté et on oublie de l'autre.. c'est aussi un préjugé à deconstruire !

  • Fahima H.
    11/03/2018 12:25

    Édifiant jugement à l’abri des préjugés et des clichés de mauvais aloi merci madame

  • Godefroy D.
    11/03/2018 11:27

    Encore une déconnectée de la réalité, "je pense à un jeune qui a dû travailler tous les étés comme éboueur", le pauvre ...

  • Hasna A.
    11/03/2018 10:51

    C'etait mon ancienne prof de philo 👍 �ul

  • Arlette M.
    11/03/2018 08:42

    Elle a totalement raison, en fait la proportion de délinquance reste approximativement la même, sauf qu'en banlieue, il y a plus de monde. En plus tout est monté en épingle par les médias. Mais des jeunes bien, gentil, cultivés il y en a partout.

  • Ryem L.
    11/03/2018 08:27

    Pour qu' un enfant réussisse .....qu' il vienne de banlieue de campagne ou a côté de la tour Eiffel.....il faut avant tout que ses parents l aime suffisamment pour le protéger en faire le priorité...se sacrifie pour lui ..l éduque....lui d'Anne de bonnes valeurs.....et tout ira bien.....

  • Manu T.
    11/03/2018 08:10

    L'éducation fait la différence. On peut être issu d'une famille pauvre et finir médecin, avocat ...

  • Ludovic G.
    11/03/2018 07:55

    En même temps... Elle côtoient ceux qui préparent science-po... Pas ceux qui ont quitté le système scolaire en cinquième... Bien sûr que ceux qui réussissent à atteindre les écoles supérieures ont plus de bagages qu'un étudiant "lambda"... Mais le pourcentage est vraiment très faible... Elle dit une vérité, malheureusement tronquée...

  • Xavier C.
    11/03/2018 07:49

    Comme banlieue, il y y pire que Cergy Pontoise ! Sur 13 communes, nous avons quand même pas mal de quartier bobos.

  • Loïc D.
    11/03/2018 07:20

    jajaja trop fort. Le gauchisme mondialiste libertaire est une maladie mentale

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.