Margot a quitté le marketing pour enseigner les mathématiques dans un collège de REP

Pendant le confinement, Margot a décidé de quitter le marketing. Cette année, elle fait sa première rentrée en tant que professeur de mathématiques dans un collège REP.

Elle a quitté le marketing pour enseigner dans un collège de REP

Pendant le confinement, Margot a décidé de quitter le marketing. Cette année, elle fait sa première rentrée en tant que professeure de mathématiques dans un collège REP.

En France, il est possible de devenir enseignant contractuel avec un diplôme de licence ou un Bac + 2. Titulaire d’un Master de mathématiques, Margot a aussi suivi une formation d’un mois auprès de l’association Le Choix de l’école.

« Il faut vraiment être très, très motivé »

Elle raconte : « Une fois que j’ai trouvé cette asso, je me suis dit : “OK, là je décide que je vais être prof.” Tu postules, t’envoies une lettre de motivation, tu montres ton CV, t’expliques un peu ton parcours et pourquoi tu veux le faire. Après, tu as un entretien, tout le mois de juillet, donc une formation plutôt théorique. Puis l’école ouverte où tu fais du soutien aux élèves… Et la rentrée scolaire. »

Pendant deux ans, Margot va être accompagnée par l’association. « En REP, il y a un besoin vraiment urgent, donc je suis contente de pouvoir participer à ça avec mon énergie de nouvelle prof. Je pense que c’est plutôt sympa. Il n’y a que des jeunes dans le collège. Tu sens que, pour être ici, il faut vraiment être très, très motivé. Moi, en tant que nouvelle, je suis très, très motivée. »

Margot était directrice e-commerce et digital

Avant de devenir professeure, Margot était directrice e-commerce et digital pour une marque de prêt-à-porter. Si elle aimait son travail, plusieurs aspects du milieu la gênaient : « Il y avait quand même quelques problèmes, en particulier la mode et la société de consommation. Tous ces produits de masse, du “gaspillage”, des trucs qui commençaient à me poser problème. »

C’est le confinement qui a motivé la jeune femme à changer de métier. « Une profession qui a du sens, c’est devenu même pas important, c’est devenu indispensable. C’est pour ça que c’est venu un peu comme une évidence pour moi, le métier d’enseignant. J’ai une affinité avec les élèves et j’adore ma matière. J’ai vraiment envie que les petits comprennent que les maths, c’est cool et accessible. C’est ça qui m’a fait vraiment décider sans sourciller. »

avatar
Brut.