retour

Mon premier jour en France - Épisode 3 : Soc Lam

"Je pensais que j'étais peut-être au paradis après avoir vécu l'enfer." En novembre 1980, Soc Lam et sa famille atterrissent à Roissy après avoir fui le génocide cambodgien. Il a alors 9 ans. Et son premier jour en France, voilà comment il l'a vécu.

Soc Lam, réfugié du génocide cambodgien, raconte son arrivée en France

En novembre 1980, Soc Lam est âgé de 9 ans. Accompagné de ses parents, il atterrit à Paris pour la première fois. Pour lui, cette arrivée en France symbolise la liberté : sa famille vient d’échapper au génocide cambodgien. Il raconte à Brut.

À son arrivée, Soc Lam et sa famille ont été logés dans une tour de 28 étages, au sein du 18éme arrondissement de Paris. Ils ont vécu plusieures années dans une petite pièce et ont dormi à quatre sur des lits superposés, se souvient Soc Lam. Malgré le manque d’espace, c’était l’endroit où Soc Lam se sentait en sécurité à l’époque. “Je pensais que j’étais au Paradis, après avoir vécu l’enfer”, se rappelle Soc Lam. Rapidement, Soc Lam a été scolarisé dans une classe de deux ans inférieure à son niveau, parce qu’il ne maîtrisait pas le français. Les premiers jours d’école ont été assez difficiles, se souvient Soc Lam. En effet, il se sentait isolé. Il se souvient également des cours approfondis de français, un moyen efficace pour s’intégrer plus rapidement.

“C’est pour se reconstruire qu’on est venu”

Plus tard, Soc Lam et ses parents ont déménagé dans une autre tour, au sein du 13ème arrondissement. Dans ce quartier asiatique, Soc Lam a découvert d’autres personnes d’origine sino-khmère qui ont vécu la même histoire : il n’était plus isolé. Très tôt, Soc Lam a décidé qu’il étudierait le droit. Il confie avoir fait ce choix pour comprendre son histoire, et en particulier le statut spécifique des réfugiés, qu’il ne comprenait pas à l’époque. En effet, pour Soc Lam il s’agit d’une “générosité qu’avait la France d’accueillir les réfugiés”.

21/10/2019 06:16
  • 963.2k
  • 1.1k

380 commentaires

  • Benjamin B.
    21/10/2019 06:26

    Génocide mis en place par les communistes.

  • Zeller L.
    21/10/2019 06:28

    Ca fait plaisir de voir des gens intégrés et reconnaissants de vivre dans un pays qui les a donné la chance de se réaliser et de vivre en paix.

  • Steph D.
    21/10/2019 06:29

    CE n'était pas l'élève de Maman ?

  • Marylise C.
    21/10/2019 06:30

    Beau temoignage

  • Harshada P.
    21/10/2019 06:31

    Bravo !!!

  • Richard T.
    21/10/2019 06:32

    mais tu respectait la france

  • Annick L.
    21/10/2019 06:36

    Quel beau témoignage...

  • Jérôme M.
    21/10/2019 06:37

    regarde ça

  • Shehrazad A.
    21/10/2019 06:37

    Le top du migrant, est arrivé e en avion et a un appart ou dormir, cest super Je comprends que des souvenirs nen soient que positifs Cest top pour lui mais ce nest pas le cas de tous

  • Ju J.
    21/10/2019 06:39

    Magnifique.

  • Jean L.
    21/10/2019 06:45

    Bravo monsieur

  • Danièle G.
    21/10/2019 06:45

    Beau témoignage ! Merci !

  • Mich Z.
    21/10/2019 06:45

    À l’époque où il y avait des moyens, où nous n’étions pas submergés de différentes nations en guère, ce monsieur s’est complètement intégré au modèle français sans imposer à la société sa volonté ses coutumes ou ses croyances, même s’il a la liberté d’exercer ce qu’il souhaite, en privé.

  • Nedžad H.
    21/10/2019 06:46

    Que le temps passe vite , moi ce fut un jour de mois de novembre 92 pour fuir la guerre en Bosnie 🚌 !

  • Sol S.
    21/10/2019 06:48

    Tiens un vietnamien du Cambodge!!

  • Sylvie P.
    21/10/2019 06:49

    J'espère que la France saura toujours être une terre d'accueil pour tous les réfugiés du monde.

  • Milane M.
    21/10/2019 06:50

    Ça c’est de l’intégration putain.. Pas comme toute cette raclure qui peuple notre si belle ancienne France..!!! Putain !

  • Julien B.
    21/10/2019 06:52

    Un modèle d'intégration pour des gens réellement dans le besoin. Pas le cas de tout le monde...

  • Sylviane V.
    21/10/2019 06:53

    Beau témoignage d'intégration en France , il ne parle pas de religion , ni de racisme , bel exemple à suivre

  • Ben K.
    21/10/2019 06:53

    👏🏼👏🏼👏🏼