Pollution de l'air : 4 régions françaises qui battent des records

Pollution de l'air à l'ozone, particules fines... Ces 4 régions françaises qui battent des records.

Les 4 régions les plus polluées de France

Pollution de l'air à l'ozone, particules fines… Voici les 4 régions françaises qui battent des records.

4 zones françaises battent les records en termes de pollution :

La région parisienne

En France, l’agglomération parisienne est la plus touchée par la pollution aux particules fines avec une moyenne presque deux fois supérieure au taux recommandé par l’OMS. Responsables de 48 000 décès prématurés par an en France, dont 6000 à Paris, les particules fines ont pour principale origine les émissions des transports routiers. « Globalement, on a une amélioration de la qualité de l’air. Toutefois, cette amélioration de la qualité de l’air, elle est pas satisfaisante puisqu’on a encore en 2018 un million de Franciliens qui sont au-delà des valeurs réglementaires. » insiste Pierre Pernot, ingénieur à Air Parif.

Toulon, Aix et Marseille

Selon l’Agence Européenne pour l’Environnement, le triangle entre Toulon, Marseille et Aix-en-Provence est la zone française où le taux de pollution à l’ozone est le plus important. Parfois appelée “smog”, la pollution photochimique a notamment pour origine le trafic routier, les centrales à charbon et les raffineries. Ce type de pollution est fortement accentué par les épisodes caniculaires. « Ces polluants primaires qu’on va émettre dans l’atmosphère, sous l’effet du rayonnement solaire, vont interagir chimiquement et former des polluants secondaires dont fait partie l’ozone », explique Romain Souweine, ingénieur d'études AtmoSud Nice. Outre les conséquences sur l’environnement, comme la formation de pluies acides, la pollution photochimique est responsable de 25 000 décès prématurés par an, en Europe.

L’agglomération marseillaise

L’agglomération marseillaise est la plus touchée par la pollution au dioxyde d’azote, polluant principal de l’atmosphère terrestre et facteur aggravant d’allergies. Premier port français, tant pour la croisière que pour le commerce, la pollution au dioxyde d’azote liée au trafic maritime a dépassé celle du trafic automobile en 2018. Charlotte Lepitre, coordinatrice du réseau santé Association France Nature Environnement affirme qu’il y a « un grand problème sur les contrôles, à savoir qu’environ un navire sur mille est contrôlé, ce qui est nettement insuffisant. »

La vallée de la Fensch

Située entre Metz et le Luxembourg, autour de la ville de Florange, la vallée de la Fensch est la zone où la concentration de benzo[a]pyrène et autres Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques est la plus élevée en France. Cancérogènes avérés, les HAP sont les premiers responsables des cancers liés à une activité professionnelle. 30 % des émissions de ces polluants cancérogènes sont dûs à certains procédés industriels, dont la cokerie et la sidérurgie. Avec une concentration annuelle moyenne de BaP de 2,41 ng/m3, la vallée de la Fensch dépasse de loin la valeur limite annuelle de 1 ng/m3 imposée par les directives européennes. “Au moins 80 % des citoyens habitant des villes européennes vivent avec une qualité de l’air qui n’est pas aux standards de l’Organisation mondiale de la santé. Et le fait de donner des informations aux citoyens leur permet de questionner les responsables politiques et d’insister pour que la qualité de l’air soit améliorée dans nos ville”, explique Hans Bruyninckx, directeur de l’Agence européenne pour l’environnement.

avatar
Brut.
18 septembre 2019 19:27