retour

Pourquoi fait-on des enfants ?

"Il y a une idée que si on est une femme et qu'on n'a pas d'enfants, on a raté quelque chose." Pourquoi fait-on des enfants ? Pour la psychothérapeute Rachel Izsak, il s'agit surtout d'une pression sociale…

Faire des enfants : choix délibéré ou pression sociale ?

Souvent on nous inculque que "pour se sentir femme il faut être passée par la case mère". Mais, pour la psychothérapeute Rachel Izsak, il s'agit surtout d'une pression sociale…

La pression sociale dont parle Rachel Izsak se construit dès la petite enfance. Lorsqu’une petite fille reçoit, par exemple, un landau dans lequel elle met sa poupée, elle vit un conditionnement social qui l’éduque à l’idée de devenir, un jour, mère à son tour. Présenté sous forme de jeu, il s’agit d’une véritable pression sociale que la petite fille commence à intégrer très jeune. Cependant, le gynécologue René Frydman casse le mythe de l’horloge biologique, tandis que le psychiatre Boris Cyrulnik l’affirme : le désir d’enfant est une donnée strictement humaine. En effet, le désir d’enfant serait ainsi causé par des facteurs psychologiques.

Le rôle de l'enfant dans la création d'une famille

Selon Rachel Izsak, l’idée du couple et de la famille est omniprésente. Il s’agit d’une "pression ambiante". Bien que la notion de famille semble donner de la valeur et une certaine assise sociale au couple, c’est avant tout une une manifestation de l’amour. En effet, aimer au point de vouloir un enfant de son partenaire uniquement, est une preuve d’amour. Pour Rachel Izsak, donner et recevoir de l’amour est existentiel chez l’être humain. Ainsi, "on investit énormément dans un enfant (…) parce qu’on imagine qu’on va recevoir de l’amour. Et de l’amour inconditionnel".

23/12/2019 13:00mise à jour : 26/12/2019 10:57
  • 3.7M
  • 3.4K

2123 commentaires

  • Jacques M.
    12/12/2020 23:07

    Rire j ai 2 enfants que je vois plus vous parlez d une vie et surtout voir l intelligence des enfants qui sont maintenant adultes j ai fais une grosse bêtise de me marier la preuve je suis aujourd hui divorcé je regrette pas d avoir fait une nouvelle vielol avec d autre enfants les animaux qui sont heureux et superbe surtout mon dernier un cavaler king charles je me s 8

  • Béné D.
    09/12/2020 14:39

    Ceux qui disent que faire des enfants c'est le seul but dans la vie et qui essaient de convaincre tout le monde d'en faire ... : Vous êtes les premiers à être choqués lorsqu'on entend des histoires d'enfants abandonnés, maltraités par leurs parents et à dire " Fallait pas faire d'enfants " lol Vous vous contredisez vous même... Pas tous le monde n'est fait pour être parents. Pas tous les enfants qualifieraient la venue au monde comme étant une "chance". Un enfant doit être désiré, voulu avant tout. Si c'est pas le cas, il le ressentira très vite ! & ça c'est injuste pour lui.. De plus, il existe également des femmes qui regrettent d'être devenues mères (ça ne veut pas dire qu'elles n'aiment pas leurs enfants), une petite recherche Google vous éclairera ! Eh oui on ne parle pas de ça car ça va à l'encontre de ce que l'on enfant sur la maternité. Tout le monde n'a pas le même désir, les mêmes envies, ce qui vous rends heureux ne rendra pas forcément heureux votre prochain alors respectons nos différences !

  • DeBelles S.
    20/11/2020 10:17

    Pour ceux qui disent j’ai des enfants ils sont là pour moi... au risque d’attirer la foudre mais ca fait egoiste. Les enfants ne sont pas là pour s’occuper de vous mais pour vivre en tant qu’etre humains qui n’a pas voulu venir au monde. Et on ne parle pas de certains parents, qui font des enfants par suite logique sans chercher à leur inculquer des valeurs, ni à respecter l’enfant en tant qu’humain. Il y a du boulot niveau mentalité.

  • Chahinez A.
    13/11/2020 01:23

    Chacun fait fait fait ce qu’il lui plait plaît plaît 🎶🎶🤗

  • Monique K.
    12/11/2020 10:28

    Pfffff je ne me reconnais absolument pas dans ces termes. Le désir d'enfant vient du plus profond de soi. Et lorsqu'un enfant (1 âme) vous choisit. Perso j'ai clairement senti cet appel (compris seulement des années plus tard) pour mon 1er enfant. Pour le 2eme c'était 1 évidence. Et pour les 3eme et le dernier, 1 mûre réflexion de couple.

  • Carole R.
    12/11/2020 09:49

    - Valentin Rey : It's a boy ?! 🤔 Plein de bisous 💋💕

  • Johann G.
    12/11/2020 09:22

    Pour avoir les alloc mdr ou les prime macron et pas travailler

  • Gurvan G.
    12/11/2020 09:09

    Enfin bon un bon ramassis de dégénérés ici, les enfants sont là pour perpétuer l'espèce point. Nous sommes des animaux avant tout, redescendez sur terre un peu

  • Alix L.
    12/11/2020 08:51

    C'est marrant.. Mais ça me donne toujours pas envi 😂r

  • Jay W.
    12/11/2020 08:28

    J’avais une théorie à ce sujet... un jour, je me suis demandé « Pourquoi❓ » à toutes les décisions que l’on prend dans la vie... j’en suis arrivé à la conclusion de « Pour être aimé » mais y avait des choses qu’on ne fait pas pour ça, notamment les besoins primaire (manger, boire, aller aux toilettes, ...)... et j’ai trouvé une réponse commune à « Pk on veut être aimé et pk on fait ces choses vitales❓ » La réponse que j’ai trouvée c’est qu’on est né sans rien demander et qu’on souhaite alors « exister en ayant une place dans ce monde ». C’est ce désir d’exister qui nous pousse à parler et marcher (pour avoir sa place dans notre famille), à se faire des amis (avoir sa place dans la population), à étudier et trouver un boulot (avoir sa place dans cette société), vouloir coller aux codes sociaux où vouloir les briser (pour avoir sa place dans cette société en imitant comme on l’a toujours fait depuis bébé ou au contraire en se distinguant), c’est toujours cette motivation qui nous pousse à voir avoir quelqu’un qui nous aime (c’est un peu égoïste dans le fond)... sauf qu’on va tous mourir. Créer un enfant, c’est un besoin de continuer d’exister, une forme d’immortalité voulue en sorte 😅 Cette motivation c’est elle qui nous pousse dans la vie et quand on ne l’a pas, c’est la grosse dépression, voire frôler le suicide. Ceux qui se suicident en générale n’ont plus cette motivation d’avoir sa place dans ce monde, au contraire ils sentent qu’ils n’y ont pas leur place donc pourquoi vivre? Dans leur tête, personne ne les aime (impossible d’avoir sa place, d’exister), la société ne l’inclut pas (impression d’être différent et que personne ne les comprend), donc il n’y a plus l’envie de s’amuser ou parfois de se nourrir (ça sert à rien, puisqu’il n’a plus l’impression d’avoir sa place dans ce monde, à quoi bon survivre en se nourrissant?)...

  • Virginie C.
    12/11/2020 08:10

    J ai comme loupé qqchose lol bref je fais partie des ratés 🙄😒

  • Vincent G.
    12/11/2020 07:50

    Pas d'accord...ce n'est pas une idée mais un instinct naturel...

  • Toufou D.
    12/11/2020 07:20

    😂😂

  • Titi A.
    12/11/2020 07:06

    Ce que dit cette femme est exact. La seule chose qui n'a pas été évoqué, ce sont les personnes qui veulent un bébé, comme un chaton ou un chiot. Et là, la situation devient un problème, car le bébé ne reste pas dans cet état. Quand le désir dépasse la raison, il y a forcément des conséquences. Le conjoint doit être fortement armé pour dissuader le désireux. Le sujet que j'évoque semble improbable, et pourtant je l'ai vécu. Ma femme désirait un bébé, et nous n'étions pas prêt pour un deuxième enfant. Impossible pour moi de lui trouver une raison contraire, car ses mots me disaient que ses hormones biologiques réclamaient d'enfanter. Que si je ne la fécondais pas, elle trouverait un autre reproducteur. J'aimais trop ma femme et mon premier enfant pour les abandonner dans ce délire. J'ai donc suivi cet objectif, sachant qu'il y aura un gros travail de compensation pour cet enfant à venir. Résultat: un enfant qui n'a pas réussi à trouver sa place dans la famille décomposée, malgré toutes les protections que je lui apportais, et que je ne pouvais plus assumer une fois séparé. Je le voyais que la valeur de trois jours par mois. En finalité, je pleur aujourd'hui le suicide de cet enfant.

  • Vitrus F.
    12/11/2020 06:14

    Vous avez bien le temps de réfléchir en occident, il manque ici le combat pour la survie. Sans ça le cerveau tourne en rond... La preuve

  • Mehy R.
    12/11/2020 04:55

    " Quand on n a pas d enfant On a raté quelques choses ". Quel jugement, on n a pas a demander à naître.

  • Abdelkarim B.
    12/11/2020 04:52

    Plan des francs maçons pour réduire à l'esclavage les gens = détruire le système familial, attention à ces scientifiques corrompus !!!!

  • Aurélie .
    12/11/2020 03:57

    🥰✌️

  • Niuhiti R.
    12/11/2020 02:44

    niahahaha j’ai pensé à toi et regarde le titre du livre 😅

  • L'etoile d.
    12/11/2020 00:36

    Amiton Épse Nutsuego

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.