Précarité : à Marseille, un réseau de boulangeries solidaires

Lutter contre la précarité alimentaire, c'est l'objectif de Pain et Partage, un réseau de boulangeries solidaires implanté à Marseille. Et chaque jour, grâce à elles, 13 000 démunis reçoivent du pain bio… Une initiative promue par Tous pour tous : https://tous-pour-tous.com/initiative/pain-et-partage-un-pain-bio-local-et-solidairepour-tous/

Pain et Partage, boulangerie solidaire à Marseille

Pendant les huit dernières semaines, cette boulangerie bio et locale a distribué plus de 70.000 pains sur le territoire marseillais.

Félix-Pyat est l’un des quartiers les plus pauvres de Marseille, et de France. Ici, les habitants font face à une précarité extrême. C’est dans ce contexte dramatique, exacerbé par le confinement, que la boulangerie solidaire Pain et Partage a décidé de distribuer du pain aux plus démunis. « Modestement, on essaie de lutter contre la précarité alimentaire et on donne régulièrement du pain au Secours populaire avec les habitants du territoire », sourit Samuel Mougin, fondateur de l’enseigne.

Parmi ses clients : des écoles, des maisons de retraite et des associations caritatives

Cette boulangerie solidaire, qui allie respect du bio et production locale, a perdu 90 % de son activité depuis le début de la crise sanitaire. « On s'est retrouvés face à une situation qu'on n'avait pas anticipée. On a fait le choix de garder de l'activité pour nos clients : les maisons de retraite, médicales, les urgences sociales… », raconte Samuel Mougin.

Pendant les huit semaines de confinement, Pain et Partage a ainsi pu distribuer plus de 70.000 pains sur le territoire marseillais. « On donne actuellement à des structures caritatives ou des collectifs engagés sur le territoire et sur les quartiers de Marseille », indique le fondateur de l’association. Parmi ses clients, des établissements scolaires, des maisons de retraite et des associations caritatives comme l'Armée du Salut.

Jocelyne Brisson, directrice de l'établissement William Booth de l'Armée du Salut, se réjouit de cette initiative. « Depuis la mi-mars, nous confectionnons 400 repas froids à destination des publics accueillis dans les hôtels sociaux référencés par la plateforme 115. Pour nous, il est extrêmement important de travailler et de collaborer avec des associations qui travaillent sur les circuits courts. Il n'y avait aucun doute pour nous de l'intérêt de ce partenariat avec Pain et Partage. »

avatar
Brut.