Que prévoit le gouvernement pour la réforme des retraites ?

Fin des régimes spéciaux, allongement des cotisations : voilà ce que prépare le gouvernement pour sa nouvelle réforme des retraites.

« Il faudra que les Français travaillent plus longtemps » : Édouard Philippe s’exprime sur la réforme des retraites

Le gouvernement travaille sur la 8e réforme des retraites depuis 1993. Voici en quoi consiste la nouvelle réforme. Le gouvernement travaille sur la 8e réforme des retraites depuis 1993. Elle devrait être votée en 2020, commencée à être appliquée en 2025, pour une application entière en 2040. La réforme concernera uniquement les personnes nées après 1963.

L’objectif est de mettre fin aux 42 régimes de retraite actuels pour aboutir à un régime de retraite unique et arriver à l’équilibre budgétaire en 2025. Édouard Philippe, le Premier ministre, s’est exprimé concernant cette nouvelle réforme des retraites : « Pour continuer à financer notre système de retraite, il faudra que les Français travaillent plus longtemps ». 

Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire aux retraites, est d’accord avec l’initiative du gouvernement : « C’est un système plus juste. Un euro cotisé vaudra les mêmes droits, c’est-à-dire chaque jour travaillé permettra d’acquérir des points, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui » Cependant, Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière, s’oppose à la 8ème réforme des retraites : « Le problème du régime unique par points, c’est que demain, ce sont les gouvernements qui piloteront complètement la retraite (…) Le risque majeur est qu’il soit piloté en fonction de priorités qui seront l’équilibre financier et budgétaire ».

Un autre enjeu de la réforme est de mettre fin aux régimes spéciaux, exception faite de certaines professions dangereuses ou pénibles comme les militaires et policiers.

La réforme des retraites allongerait la durée de cotisation des 325 000 salariés soumis aux régimes spéciaux de la RATP, de la SNCF et des électriciens et gaziers.  Les pensions de retraite de ces régimes spéciaux, plus avantageuses que celles du régime général, sont aussi en ligne de mire.

Selon Édouard Philippe, le système de retraites fonctionne toujours selon une logique de « statuts ». Cette logique ne « correspond plus tout à fait à la réalité d’aujourd’hui » affirme le Premier ministre, Édouard Philippe.

avatar
Brut.