Quels pays ont rendu le vote obligatoire ?

Vote obligatoire, abstention passible d'amende, vote blanc comptabilisé... Voici comment certains pays luttent contre l'abstention dans le monde.

Ces pays où le vote est obligatoire et où le vote blanc est pris en compte

En Belgique, le vote est obligatoire. Ne pas voter peut être passible d’une amende. Mais les sanctions ne sont pas systématiquement appliquées.

En Bolivie, comme dans beaucoup d’autres pays d’Amérique du Sud, le vote est également obligatoire. Les Boliviens qui ne votent pas risquent une amende et même le gel de leur salaire.

En Espagne, le vote blanc est comptabilisé et pris en compte.

Le premier tour de l'élection présidentielle 2022 affronte le président sortant Emmanuel Macron à la candidate Marine Le Pen.

Retrouvez l'interview complète d'Emmanuel Macron pour Brut 2022. Et accédez à la vidéo de Marine Le Pen qui répond à vos questions sur Brut 2022.

Ces pays où l’on peut voter en ligne ou par correspondance

En Estonie, il est possible de voter en ligne depuis 2007. C’est le seul pays européen à proposer cette option.

Un jeune Estonien explique : “Tout d'abord, ce système est plus confortable pour nos citoyens et nous permet de lutter contre la passivité des électeurs.

Il est particulièrement attrayant pour la jeune génération, qui passe déjà une grande partie de son temps dans le monde virtuel, par conséquent, les jeunes sont plus susceptibles de voter s'ils peuvent le faire en ligne.”

Aux États-Unis, il est possible de voter par correspondance dans certains cas.

À cause de la pandémie de Covid-19, la plupart des États ont autorisé le vote par correspondance lors de l’élection présidentielle de 2020. C’était d’ailleurs un enjeu politique majeur.

En France, certains réfléchissent à des solutions pour lutter contre l’abstention

En France, le vote est un devoir, mais il n’est pas obligatoire. La participation au scrutin n'est pas une obligation.

Cécile Muschotti, députée LREM, déclarait à ce sujet : “Le problème, aujourd’hui, c’est qu’on est face à des gens qui n’utilisent pas ce droit de vote et qui, pour autant, ne sont absolument pas impliqués dans la société et qui vont être sans cesse des critiques de ce que l’on fait, de ce que l’on ne fait pas, de ce que l’on fait bien, de ce que l’on fait mal, mais à aucun moment, finalement, ils mettent leur pierre à l’édifice.”

Pour lutter contre l’abstention, certains sont en faveur de la reconnaissance des votes blancs.

Selon Philippe Poutou, candidat du NPA à l’élection présidentielle 2022 : “Même si on n’a pas beaucoup d’illusions dans les élections, ça paraît fondamental, effectivement, de reconnaître ce droit de ne pas avoir à choisir.

Voilà, quand on a plein de candidats à la con ou quand on n’est pas sûr des autres, qu’on ait le droit de dire “ben non, j’en veux pas, j’en choisis aucun”. Et c’est mieux aussi, peut-être, que la démarche de l’abstention.”

avatar
Brut.
11 avril 2022 06:30