Quotas d'immigration : quand Emmanuel Macron était contre

Le Premier ministre Édouard Philippe a relancé l'idée d'instaurer des quotas en matière d'immigration. Pourtant, en 2017, quand il était candidat, Emmanuel Macron disait ne pas être favorable aux quotas…

Les quotas d’immigration, une idée qui refait surface à l’Assemblée

Le lundi 7 octobre 2019, lors du débat sur l’immigration à l’Assemblée Nationale, Édouard Philippe proclame : "Je n’ai pas peur de réfléchir à l’idée de quotas." Le Premier ministre a donc relancé l’idée d’instaurer des quotas en matière d’immigration.

Le gouvernement aurait ainsi changé de bord. En effet, en 2017 lorsqu’Emmanuel Macron était candidat aux présidentielles, celui-ci s’était clairement déclaré défavorable aux quotas : "Je ne propose pas une politique idéologique en matière d’immigration", disait-il. Une façon pour lui de se différencier de François Fillon, son concurrent de l’époque.

Les quotas d’immigration : un débat de longue date

En 2007 déjà, Nicolas Sarkozy avait émis l’idée de fixer des quotas nationaux : "Je souhaite que nous arrivions à établir chaque année, après un débat au Parlement, un quota." Tandis que Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur, avait proclamé qu’instaurer des quotas serait "inefficace et irréalisable". Selon lui, cette méthode a conduit au passé à des politiques de type racial.

avatar
Brut.