Réduit en esclavage pendant plus de 6 mois, Marc-Valentin Youma raconte

Vendu par un passeur en 2017, Marc-Valentin Youmba a été réduit en esclave dans le désert libyen alors qu'il essayait de gagner l'Europe. Marqué à vie, il raconte.

Pris au piège, Marc-Valenti Youmba a été esclave en Libye pendant plusieurs mois

En 2017, ce jeune homme originaire du Cameroun a été vendu par un faux passeur en Libye, en tant qu’esclave. Il subira cette condition pendant plus de 6 mois. Voici son histoire.

Un faux passeur et une descente aux enfers

Marc-Valentin Youma croyait être entre les mains d’un passeur, censé l’aider lui ainsi que le reste du groupe à atteindre Tripoli. Au beau milieu du voyage, tout s’arrête au cœur du désert.

On se retrouve dans un enclos où il y avait presque deux mille personnes et ça parle arabe, ça parle bambara, ça parle bassa, ça parle toutes les langues de l'Afrique. (…) Ils sont tous armés avec des kalachnikovs”, raconte Marc-Valenti Youma, qui se souvient aussi des cris, des hommes à terre, des agressions sexuelles sur les femmes présentes. Marc-Valentin Youma est venu à plusieurs reprises dans le désert Libyen. Il est envoyé pour réaliser des travaux forcés, pour des bâtiments, des champs. Il décrit les violences et coups subis au quotidien : “On nous battait tout le temps, tout le temps, tout le temps.

Se reconstruire, un combat

Puis, des hommes s’organisent pour rejoindre Tripoli. Marc-Valentin Youma parvient à trouver de l’argent et partir avec eux, avant de rejoindre, par les mers, l’Europe.

Marc-Valentin Youma se souvient d’une souffrance constante, une fois arrivé en lieu sur. Il revit sans cesse les scènes d’horreur, la cruauté dont il fut témoin.

Il a fini par se dissocier de son histoire, pour s’en protéger : "Maintenant, je raconte cette histoire comme si ce n'était pas ma propre histoire, on dirait un film que j'ai regardé et que je suis en train de conter."

Le jeune homme ajoute : "Je vis avec. Ça ne va plus jamais se séparer de moi, c'est mon histoire, c'est moi."

avatar
Brut.
18 janvier 2021 11:13