Rescapé du Bataclan, Arthur raconte comment il a vécu le procès

Alors que le procès du Bataclan s’est étendu sur une dizaine de mois, Arthur Dénouveaux, rescapé et président d’une association de victimes, témoigne.

“Ça ressemble à une série qui recommence tous les jours”

“C’est évidemment complètement vertigineux de se dire qu’il y a des gens qui, pendant 10 mois, parlent de ce qui vous a obsédé… Donc, forcément, vous n'avez pas envie de rater un épisode.” Le procès historique des attentats du 13 novembre 2015 s’achève le 29 juin 2022. Arthur Dénouveaux, rescapé et président d'une association de victimes, a suivi le procès pendant 10 mois. Entre résilience, peur de l’après et soulagement, il raconte comment il l’a vécu. Pierre et Myriam : 5 ans après le Bataclan

“Ça ressemble à une série qui recommence tous les jours et qui parle d’un sujet que vous avez extrêmement à cœur, sur lequel vous avez beaucoup à apprendre et sur lequel il vous reste à vous comprendre.” Pour Arthur Dénouveaux, ce procès a été important pour tourner la page. “À la fin, on en a bien marre. Après 10 mois à avoir regardé tous les détails, sous tous les angles, en ayant des journées qui n’étaient franchement pas passionnantes à certains moments, bah vous avez envie que d’une chose, c’est de ne plus en entendre parler”. Le principal accusé, Salah Abdeslam, a écopé de la peine maximale, la perpétuité incompressible. Bataclan : pères d'un terroriste et d'une victime

avatar
Brut.