retour

Sa première nuit dans la rue : Kenny raconte

À 14 ans, Kenny quitte son foyer d'accueil et débarque seul et sans argent à Paris. Son premier jour dans la rue, voilà comment il l'a vécu.

Sans-abri pendant 17 ans, Kenny raconte sa première nuit dans la rue.

En 1999, Kenny avait 14 ans et c’était sa première nuit dans la rue à Paris. Sans argent, sans papiers d’identité, le ventre vide. Par la suite, il a vécu dans la rue pendant 17 ans. Kenny raconte son histoire à Brut.

Famille d’accueil, placement en foyer, fugues à répétition… Pour quitter son quotidien difficile, Kenny s’éloigne du Havre et arrive à Paris. À 14 ans, il se retrouve dehors, seul dans une ville qu’il ne connaît pas. La première nuit, Kenny s’allonge dans un parking, à l’abri. Mais la nuit, la musique du parking est toujours là, tandis que le gaz d’échappement des voitures qui vont et viennent, ne cesse de polluer. Kenny dort mal. Le lendemain matin il sort dehors pour découvrir Paris. Kenny croise des gens dans la rue, mais il n’a pas envie qu’ils sachent qu’il vit dehors, il ne veut pas être jugé. Ce qu’il souhaite c’est faire des rencontres, et surtout “faire partie d’un groupe”.

“Tu peux avoir de la considération pour toi même, mais le fait que quelqu’un d’autre te considère, c’est vital”

Kenny prend l’habitude de traîner dans la rue, notamment à Châtelet les Halles. Dans ce quartier, “des gothiques, des teufeurs, des skateurs, un petit peu de cailleras (…), tout le monde traînait avec tout le monde” raconte-t-il. Pour Kenny, “les personnes que tu rencontres deviennent ta famille”. Aujourd’hui, ça fait plus de 4 ans que Kenny n’est suis plus sans domicile fixe, il a réussi à trouver un CDI dans un magasin. Pourtant, depuis qu’il a son logement, il lui arrive encore de dormir dehors. Pour lui, la rue est devenue une dépendance : “Ça me manquait de dormir à proximité des gens, de me lever et d’être directement dans des foules”. En effet, vivre 17 ans dans la rue l’a changé. “Je deviens meilleur de jour en jour, mais j’ai tellement été abîmé qu’il va falloir du temps”, confie Kenny.

05/11/2019 07:54
  • 7.4m
  • 3.4k

1526 commentaires

  • Francoise B.
    un jour

    Merci. Beau témoignage...belle prise de conscience...tu es sur le chemin...Felicitation

  • Foued P.
    2 jours

    Bravo bravo et bravo

  • Das J.
    2 jours

    le reportage dont je t’avais parlé sur Châtelet

  • Ousmaii S.
    2 jours

    regarde

  • El B.
    2 jours

    Un changes , une couche ??

  • Matt G.
    2 jours

    Émouvant son histoire

  • Lynda K.
    2 jours

    Bravo , je te souhaite le meilleur et bonne continuation

  • Anthony D.
    3 jours

    Respect

  • Jeremy G.
    3 jours

    Et la drogue ont en parle?

  • Hornez A.
    4 jours

    Putain les quatre saisons de Vivaldi Antonio c’est ce que j’écoute le matin en buvant mon café le soir pour dormir 😞

  • Nicolas F.
    5 jours

    cette vidéo là je te disais la dernière fois

  • Florian R.
    5 jours

    Chapeau à toi d’être sorti de la rue !!👍👍

  • François A.
    6 jours

    Chapeau mon gars !

  • Tourtois E.
    30/03/2020 22:21

    Ça va le faire tkt... Persévère et surtout garde ton boulot c est qui te perler de VIVRE !! ATTENTION À TOI !

  • Guy D.
    30/03/2020 07:31

    Bravo kenny pour la sincérité de tes propos.. Ta persévérance a payé. Tu n'as jamais lâché ✌️👍

  • Néné C.
    29/03/2020 13:49

    Chapeau mec!

  • Tibo B.
    28/03/2020 23:01

    Horrible de voir ça 💔💔 putain et il y a de plus en plus de dispositifs anti sdf 😤😤😤 allant jusqu'à asperger d'eau les sdf en plein hiver !! Mais où allons nous ?!? Pays de plus en plus barbare envers ceux qui ne réussissent pas, qui ne sont rien (comme le dit si bien notre suprême leader) honte sur vous ceux qui foutent des pics ou des barrières pour empêcher ces pauvres gens de dormir la ou ils peuvent !! Rend fou de voir ça dans un pays où l'argent dégueule de partout..

  • Mireille S.
    28/03/2020 12:29

    Triste Système

  • Bradley B.
    26/03/2020 22:41

    Connor mgregor

  • Bruno C.
    26/03/2020 13:06

    Et quand je pense qu'à Nantes ils ont ouvert un centre tout neuf pour les migrants..

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.