Sans-abri : depuis 2 ans, ces jeunes de Cergy organisent des maraudes

Ces jeunes récoltent de l'argent, font des courses, cuisinent, distribuent les repas aux sans-abri et passent du temps avec eux. Depuis 2017, Shahin et ses amis de Cergy organisent des maraudes. Et en 2 ans, c'est toute une chaîne qui s'est mise en place…

Ces jeunes de banlieue viennent en aide aux sans-abri

En décembre 2017, Shahin a improvisé sa première maraude auprès des sans-abri avec des amis de Cergy, dans le Val d’Oise. Depuis, faire des maraudes est devenu une habitude. Shahin raconte à Brut.

Sans avoir recours à une association ou encore à l’État, pour organiser leurs maraudes, ces jeunes n’ont demandé d’aide à personne. Depuis deux ans, Shahin et ses amis ont mis en place toute une chaîne, pour venir en aide aux personnes démunies. Récolte d’argent, courses, cuisine, distribution… mais ces jeunes ne s’arrêtent pas là. “Les gens ont envie de parler, tu sens qu’ils ont un sac à vider”, raconte Shahin, donc ils prennent du temps, s’arrêtent et discutent avec chacun : “On essaye d’aider comme on peut”. L’objectif premier est de venir en aide aux sans-abri, mais pour Shahin, il s’agit aussi de refléter une bonne image des jeunes de banlieue.

“On a décidé de se regrouper, aider comme on peut”

On se sent méprisés dans les quartiers (…), on sent qu’on n’est pas utiles dans cette société, on n’est rien”, confie-t-il. À travers sa démarche, Shahin souhaite montrer que, contrairement à l’image que renvoient généralement les médias, les jeunes de banlieue sont capables de faire de grandes choses avec peu de moyens. Avec ses amis, Shahin aimeraient voir tous les jeunes faire une maraude obligatoire, au même titre que le service civique ou encore la journée d’appel. Rendre un maraude obligatoire pour les jeunes de France “pourrait faire changer la mentalité de tout le monde”.

avatar
Brut.
19 décembre 2019 13:14