retour

Son bar survit grâce à la solidarité des habitués

Son bar, ça faisait 16 ans qu'il le tenait. Aujourd'hui, il ne doit sa survie qu'à la solidarité des habitués, de sa famille et de parfaits inconnus. Laurent raconte.

Une cagnotte en ligne redonne espoir au patron de ce bar, fermé depuis des mois

Laurent Besson est propriétaire du Gambrinus depuis 2004, et son établissement est à nouveau fermé depuis le 15 octobre 2020. Récemment, une cagnotte en ligne soutenue par les habitués de l'établissement lui a redonné un peu d'espoir. Pour Brut, il témoigne.

Le succès d'une cagnotte en ligne

D’habitude, 200 personnes viennent chaque soir consommer et se retrouver dans ce bar populaire de Saint-Michel-Sur-Orge, que Laurent Besson tient depuis 16 ans.

Il y a deux mois, il a lancé une cagnotte en ligne, et a déjà pu récolter 40 000 euros auprès de 900 contributeurs. Ce sont des dons, mais aussi, pour d’autres, une avance accordée sur de futures consommations lorsque le bar réouvrira.

Des aides bloquées et de nombreux frais à couvrir

Laurent Besson, actuellement, ne parvient pas à toucher les aides promises par l’état. La raison ? À cause d’un retard pris dans sa trésorie suite au premier confinement, ses cotisations ne sont pas entièrement à jour, et son dossier est donc bloqué pour le moment.

On devrait toucher à peu près 40 000 euros d’aides auxquelles on a le droit et tout est bloqué pour une histoire de 3 ou 4000 euros de TVA", déplore Laurent Besson.

Depuis le mois d’octobre, il ne se verse plus aucun salaire. Avec son statut de travailleur non salarié, il n’a pas le droit au chômage partiel. Une situation qui l’a contraint à retourner vivre temporairement dans la maison de campagne de ses parents. Laurent Besson esoère pouvoir rapidement mettre ses dossiers à jour et obtenir des aides afin de maintenir son établissement jusqu’à la réouverture.

10/02/2021 16:57
  • 600.4K
  • 505

1 commentaire

  • Mathilde RDM
    11/02/2021 15:23

    Oh noon pas cette voix de journaliste ! C’est justement pour ça que je vais chez brut, pour plus avoir ce ton surfait qui m’énerve !

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.