retour

Témoignage : elle a subi des violences conjugales de ses 15 à 18 ans

"Il y a eu des violences physiques. Il y a aussi eu des violences sexuelles." Les violences conjugales, ça existe aussi à l'adolescence. Capucine les a subies. Elle témoigne.

Témoignage : elle a subi des violences conjugales de ses 15 à 18 ans

"Il y a eu des violences physiques. Il y a aussi eu des violences sexuelles." Les violences conjugales, ça existe aussi à l'adolescence. Capucine les a subies. Elle témoigne.

“Il a commencé à exercer une emprise sur moi, une emprise psychologique puis des violences physiques”

Entre 15 et 18 ans, Capucine a subi des violences de la part de son compagnon, lui aussi mineur au moment des faits. Des qu’elle décrit comme d’abord psychologiques puis physiques et enfin sexuelles, notamment des viols conjugaux. Capucine Coudrier raconte également qu’elle n’avait pas conscience de ce qu’étaient les violences conjugales : “Je ne m’y reconnaissais pas, en fait je minimisais beaucoup ce que je vivais.

Ses conseils : sensibiliser, prévenir, en parler

Pour Capucine, la sensibilisation est centrale. Elle explique : “c’est très important parce qu’on peut partir au premier signe”. Elle évoque également d’autres dispositifs comme le violentomètre ou encore numéro d’urgence 3919. Les victimes ne doivent pas laisser sous silence ce qu’elles vivent.

Même si je suis pas tout à fait guérie de tous les traumatismes qu’elle a laissés, j’essaye de l’utiliser en essayant du coup de faire en sorte que ça arrive moins aux jeunes qui nous écoutent."

16/06/2021 06:24
  • 289K
  • 451

134 commentaires

  • Mohammed A.
    20/06/2021 01:44

    Conjugales ? 😏

  • Marie M.
    19/06/2021 19:02

    Bravo pour votre courage de témoigner. Capucine je vous souhaite le vrai bonheur que vous mérité.

  • Adel B.
    19/06/2021 18:57

    j'ai du mal à m'imaginer qu'il y a autant d'hommes pervers et narcissiques sur terre. Pour moi c'est pas les hommes qui ont une paire de cou.l..s se sont les femmes. Courage à vous mesdames et quand même la grande majorité des femmes ont des maris aimants et pas Violents

  • Cha M.
    19/06/2021 18:49

    Il avait déjà un tel pouvoir si jeune mais qu’est-ce que ça doit être maintenant😨

  • Victor F.
    19/06/2021 16:10

    À 15 ans ????? Et ses parents ?? On vit une époque où tout le monde déballé tout. Violence conjugale moi pas comprendre. L'école est obligatoire jusqu'à 16 ans me semble t il et son ami également mineur. Il l'empêche de dormir où ?? As t il un appartement de façon précoce ou chez les parents de l'un ou l'autre ??

  • Olivier C.
    19/06/2021 15:17

    https://positivr.fr/wp-content/uploads/2019/06/1561367349-violentom%C3%A8tre2.jpg.webp

  • Mylène A.
    19/06/2021 10:52

    @auxvictimessilencieuses ♥️

  • Roz M.
    19/06/2021 09:04

    C’est difficile ce qu’elle a vécu mais comment des parents peuvent ils laisser leurs enfants avoir une vie de couple entre 15 et 18 ? Tous responsable de protéger nos enfants !

  • Jean P.
    18/06/2021 18:15

    Pourquoi tu resté avec cet homme pasque tu l'aimer . Maintenant tu viens te plaindre cinéma

  • Jocelyne C.
    18/06/2021 06:33

    UN GRAND BRAVO À CAPUCINE POUR SON TÉMOIGNAGE, SES CONSEILS ET SA POSITIVITÉ 🍀 ON CROISE LES DOIGTS POUR UNE DISPARITION DE CES PRÉDATEURS EN HERBE 🤞🏻🤞🏻🤞🏻🙏🙏🙏✌🏻✌🏻✌🏻🍀🍀🍀💖💖💖💖💖

  • Marie-Pierre L.
    18/06/2021 04:43

    Troubles psychopatiques. Commencent très tot

  • Bruno N.
    18/06/2021 04:05

    Des relations sexuelles entre 15 et 18 ans …. Quelle éducation !!! A 15 ans, ce sont des amourettes. On n est pas en couple. Bravo les parents

  • Véronique D.
    17/06/2021 19:49

    Courage… n’oubliez jamais que vous êtes quelqu’un de bien 😊

  • Sylvain D.
    17/06/2021 18:54

    Soit c’est un pn ou un manipulateur

  • Véronique D.
    17/06/2021 18:43

    je sais que parfois on est contrainte. Je ne l’ai jamais nié… votre histoire est épouvantable et je n’ai jamais nié les violences conjugales. Le message que je voulais faire passer est que pour que cesse cela, seule l’éducation, des garçons comme des filles est la solution. Apparemment, je n’ai pas été assez claire… En revanche, j’ai été très choquée par la violence de certains propos émanant de personnes qui défendent les victimes (que je n’attaquais pas). Je ne vais pas vous faire part de tout cela. J’espère de tout cœur que vous êtes sortie de l’enfer que vous décrivez et que vous pourrez vous reconstruire.

  • Julie D.
    17/06/2021 18:10

    Ou puis-je trouver le violentometre?

  • Xavier E.
    17/06/2021 17:22

    Les violences faites aux femmes sont intolérables je ne donne même pas le statut d'être humain à ces déchets, une amie a moi à vécue une situation similaire mais elle a eut le courage de m'en parler je lui ai dit de me laisser seul avec lui dans une pièce 5min et le problème a été résolu, je sais bien que la violence n'est pas une solution en soi mais avec ces déchets cela et plus fort que moi

  • Jérome M.
    17/06/2021 15:34

    Tu as suivi et nourri la Bête quoi d'étonnant. Faudra peut-être pas en faire une vertu non plus.

  • Stéphanie P.
    17/06/2021 14:36

    Genre a 15 ans elle est encore chez ses parents, bizarre son histoire

  • Billel L.
    17/06/2021 13:28

    Non mais qui te force à rester avec si ta pas d estime pour toi même ces que tu l accepte aussi