Travailleuse du sexe : pourquoi Doria a choisi la Suisse

"C'est légal, je suis sécurisée, si j'ai un problème je sais où aller." Travailleuse du sexe française, Doria traverse la frontière suisse pour exercer à Genève, dans un pays où la prostitution est reconnue et encadrée. Brut l'a rencontrée.

avatar
Brut.
7 septembre 2021 14:41