Tremblements de terre : la carte de France des zones sismiques

En France aussi, la terre peut trembler. Voici la carte des régions qui risquent le plus d'être touchées par un séisme.

Quels sont les risques sismiques en France ?

Lundi 11 novembre 2019, un séisme d’une intensité rare a eu lieu en Ardèche. Yann Klinger, sismologue au CNRS et à l’Institut de Physique du Globe de Paris, est un expert du risque sismique en France. Pour comprendre l’origine de ces secousses sismiques, Brut est allé à sa rencontre.

Selon Yann Klinge, les zones de sismicité forte sont dans le front des Alpes, le Sud-Est, la vallée du Rhin, ainsi qu'au front des Pyrénées. Le Sud massif armoricain est également concerné, mais dans une moindre mesure. Tandis que, l’Outre-mer et plus particulièrement l’arc des Antilles est la plus importante zone sismique française. À contrario, le bassin parisien a une activité sismique très faible, voir nulle.

“On n’est pas à l’abris d’avoir des séismes de magnitude modérée à potentiellement importante”

Les zones de sismicité “correspondent aux accidents tectoniques”, explique Yann Klinger. Il s’agit de la collision entre la plaque d’Afrique et l’Eurasie, ce qui a contribué à la création de la chaîne alpine, et en partie, de la chaîne pyrénéenne. D’autre part, le fait de rajouter des structures sensibles sur des zones avec “fort aléa”, accentue le risque sismique. Le séisme majeur français a eu lieu en 1909 à Lambesc, la magnitude était alors autours de 6, il s’agissait donc d’un séisme conséquent. Cependant, en France, les séismes importants sont très espacés dans le temps, donc “c’est difficile de sensibiliser les gens”, explique l’expert.

avatar
Brut.
12 novembre 2019 19:13