retour

Ulrich, camerounais, raconte son premier jour en France

En 2017, Ulrich débarque à Saint-Brieuc après un long périple depuis le Cameroun. Son premier jour en France, voilà comment il l'a vécu.

Ulrich, camerounais, se rappelle de son premier jour en France

Ce jeune Camerounais a fui les bidonvilles de son pays. Aujourd’hui, il publie un livre, « Boza ! », aux éditions Philppe Rey.

« Quand je suis arrivé, j’étais déçu. J’étais très déçu, même. Gros choc : tu imagines, la ville n’est pas celle à laquelle tu pensais. Quand on voit Bordeaux à la télé, ce sont de grands immeubles, et tout. Des rues plus grandes. Mais très vite, tu te rends compte que la réalité, c’est pas ce que tu penses. » Ulrich est arrivé en France à 16 ans. Mais au lieu du Sud-Ouest, c’est à Saint-Brieuc qu’il a atterri. Pour Brut, il raconte ses premiers souvenirs de la France.

« La nuit, je me suis couché dehors »

Quand je suis arrivé, j’avais 16 ans. La destination, c’était Bordeaux, dans ma tête. Jamais je ne me suis dit que je viendrais ici ! Je ne connais pas Saint-Brieuc. Il n’y a personne en Afrique qui connaisse Saint-Brieuc, d’ailleurs. La plupart des potes qui sont rentrés avant moi sont à Bordeaux, d’autres sont à Nantes. Alors je me suis dit : « Ok, à Bordeaux, il y a la communauté, on est ensemble, on va se retrouver. »

La nuit, je me suis couché dehors en fonction du courant d’air. C’est un peu le rêve qui s’effrite, tu vois. La désolation. L’amertume. Le seum. Tu as fantasmé un truc. Tu voulais arriver en France, maintenant tu es en France. Qu’est-ce que tu fais ? Tu dors dehors. Là, tu comprends que tu as tout perdu. Le matin, je suis allé au commissariat. Je leur ai dit : « Je viens d’arriver en France. Je sais pas où aller. Je sais pas quoi faire. Je sais pas où dormir. »

« Je passais toutes mes journées dans un centre commercial »

Les policiers m’ont alors accompagné au conseil départemental. Là, ils m’ont fait une évaluation, ils m’ont posé des questions. Puis ils m’ont amené à l’auberge de jeunesse, où j’ai dormi 10 nuits. Après, ils m’ont mis dehors. Je passais toutes mes journées dans un centre commercial, où il y a plusieurs boutiques de commerces. Pour certains, ça doit être désagréable de rester là, mais pas pour nous. Au moins, il y du monde. Moi, je venais aussi là parce qu’il y a du Wifi. 

En soirée, à partir de minuit, une heure, deux heures, je dormais. Je me levais très tôt, à 5 heures. Et je descendais, j’allais à la gare pour prendre du chaud. Après la gare, je rentrais dans la bibliothèque pour prendre du chaud, et à midi, je ressortais pour rejoindre certains potes. Je me disais qu’un jour, tout ça allait se terminer. Que j’aurais les papiers, le titre de séjour, que je réaliserais mes rêves. Je voulais continuer l’école. 

« J’ai connu huit familles au total »

Un jour, un mec m’a dit : « Il y a un monsieur aveugle qui a aidé pas mal de gens comme toi, et après, ils ont eu des papiers, ils ont trouvé une maison où dormir, ils ont trouvé ci, ils ont trouvé ça. » Monsieur Deschamps, c’est un monsieur aveugle. Mais nous, on dit qu’il voit, parce qu’il il fait des trucs que les voyants ne font pas. Il réussit à décanter les situations alors que lui-même a besoin d’aide.

Le même mec m’a dit : « Mercredi, il faut que tu ailles à l’association ASTI, tu dis que tu viens de la part de monsieur Deschamps, et ils vont te trouver un logement. » J’y suis allé, et j’ai vu une dame, Lucie. J’ai dormi la première nuit chez elle, c’est la plus belle nuit que j’ai passée en France. Je suis resté là 10 jours avant de changer de famille. J’ai connu huit familles au total. 

Il traverse le Nigéria, le Niger, l’Algérie, le Maroc et l’Espagne

J’ai fait le Cameroun et le Nigéria. Après le Nigéria, je suis allé au Niger. Après le Niger, en Algérie. Après l’Algérie, j’ai fait le Maroc. Après le Maroc, j’ai fait l’Espagne. Et après l’Espagne, je suis arrivé en France. Je suis parti en juin 2016 et je suis arrivé en septembre 2017.

En ce moment, je suis scolarisé en classe de Terminale S1. La première fois que je suis arrivé au lycée, c’était en plein cours. Certains ont vu une nouvelle personne, une nouvelle couleur. Ils n’ont pas trop compris pourquoi. Ils ont été très accueillants, c’était un truc de ouf.  Je rentre dans une salle vachement équipée, où on projette le cours au tableau, on distribue le cours… C’est plus comme chez nous où tu dois photocopier avec tes propres sous ! C’est là où j’ai compris : ça c’est l’Europe, ça c’est la France.

« Les professeurs, vraiment, ils font un travail de ouf ! »

Je viens de temps en temps sur le port pour diluer mes idées. Parfois, j’étouffe. Je pense à ceux qui sont chez moi. À mes parents, à mes proches, à ceux qui me manquent. Et je ne suis pas bien. Alors j’essaie de marcher pour chasser ça.

Si il y a un truc que je retiens de tout ce que j’ai vécu en France, c’est l’accueil. Et l’attention des profs. Les professeurs, vraiment, ils font un travail de ouf ! J’aimerais leur rendre hommage. Je pense aussi aux associations, qui militent et se battent pour la réussite des migrants, pour l’acquisition de nos papiers.

07/02/2020 08:04mise à jour : 07/02/2020 09:31
  • 6.5m
  • 4.1k

2674 commentaires

  • Jan K.
    2 jours

    Bonjour, où est la CAF j’ai 12 ans même si j’en parais 30, et je veux un hôtel et la protection de la France

  • Emma D.
    2 jours

    Est-ce que je prends à gauche à droite en face réfléchis bien

  • Jake C.
    4 jours

    Merci.

  • Scott S.
    4 jours

    Je suis a 2minutes sur 8 dans la video, et il est encore entrain de critiquer le pays. je sais pas si je dois continuer a regarder Ce que je relève : « Je suis arrivé, je savais meme pas ou aller, gauche ? Droite ? Et jai du dormir dehors » (ah bah mince on t’attendais meme pas avec une limousine et chauffeur en route vers ton domicile privé deja reservé... ca cest con dis donc...) « Jetais déçu » (CETAIT PEUT ETRE MIEUX AILLEURS d’OU TU VENAIS ???) Il dit avoir comme OBJECTIF « les papiers » avant meme « un Travail » ... sa phrase cetait meme pas « je garde espoir, je trouverais un travail etc » , mais « un jour j’aurais les papiers » Mot pour mot... comme quoi les gens savent comment ca marche chez nous... et que les papiers, bien plus qu’un travail peuvent faire vivre. le bouche à oreille du FRENCH DREAM a vraiment causé notre perte (j’ai rien contre lui en particulier jprecise) , je dedicace ce point a nos hotels pleins de roumains payés a ne rien faire + que moi en bossant. La question quon doit se poser quand on arrive dans un payer cest pas « comment jvais me remplir les poches » mais : « en echange d’etre en securité, comment je vais participer a leconomie de ce pays ? » Mais ya pas un seul immigré qui pense comme ca. Bref Je dois coNTinuer la lecture de cette video ou ca va me faire rageQuitt ?

  • Guilaine
    4 jours

    a h oui mongrnd la vie en france elle est pas si faccile que tu le croit se nest plus la france des annee 1970 ou 1975 ou on pouvaent reussire meme ns les blc ont est fouu longue vie a toi mon grand et que du boneur ds ce soit disant pays de droit de lhomme

  • Ju J.
    5 jours

    Belle histoire — merci de partager

  • Serge L.
    5 jours

    ON EST DEJA TROP NOMBREUX MAIS ALLEZ LEURS EXPLIQUER VUE QU ILS SE REPRODUISENT A TOUT VAS CAR LES ALLOCS ET LES AIDES SONT DE SUITE COMMENT VOULEZ VS QU ILS PENSENT A DEMAIN????????????????

  • Serge L.
    5 jours

    TU N AS PAS QUA ECOUTé L ELDORADO QU ON TE FAIT CROIRE??????????????????????????

  • Slimane S.
    6 jours

    Maintenant tu veux rentré, faut faire un choix mec, estime toi heureux d être tomber à Bordeaux. 😉 👌 💯 🎶 👼

  • Slimane S.
    6 jours

    Tu serais arrivé récemment, C EST BORDEAUX CASA TJRS PIMPANT. 😉 👌 💯 🎶 👼 🌎

  • Slimane S.
    6 jours

    Tu est arrivé à Bordeaux en qu elle année

  • Ducati R.
    6 jours

    Retourne dans ta jungle c’est mieux pour tout le monde 🌍 💩😡

  • Annie V.
    7 jours

    Bon courage à toi 😢😢

  • Pablozi N.
    7 jours

    😢

  • Dorian P.
    04/07/2020 01:06

    Je le croise grave souvent force a toi

  • Mireille D.
    03/07/2020 22:03

    je trouve ce jeune homme tres courageux ,je n'aimerais pas être a sa place car vivre ça ,c'est tres dur ,.

  • Roc C.
    03/07/2020 20:56

    Bravo Jeune homme ! Tu as beaucoup de courage. Ne lâche rien !

  • Michèle C.
    03/07/2020 14:30

    Ce genre de témoignage est nécessaire, nous en avons besoin pour comprendre qui ils sont....

  • Jo M.
    03/07/2020 09:26

    Tu as l air tellement déçu ! Pourquoi tu ne fais pas Machine arrière

  • Isabelle L.
    02/07/2020 23:11

    Très bien ce garçon..... Seulement, il croyait quoi ? Être reçu à l'hôtel gratis ? Tous les gens travaillent...voire gagne péniblement leur vie... Là il reçoit de l'aide....cette aide que de nombreux très pauvres n'ont pas en France....Qui paie pour ses études, qui paie pour le gîte ???????????? Je lui souhaite de réussir... Cependant....il y en a des milliers qui débarquent...Qui paient ? Qui paient aussi pour d'autres pour les petites ordures qui sévissent, cassent, violent ?????

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.