Un jour avec Jeannette, femme de ménage à l'Assemblée nationale

“On est mal payés”, 1h30 de transport, voici le quotidien de Jeannette, 62 ans, femme de ménage à l’Assemblée nationale.

62 ans et 1h30 de transport chaque matin

“Je me réveille à 4 heures, je prends ma douche et comme tu vois là, j’attends le bus, le temps que le bus arrive, allez hop, à la gare !”. Jeannette Sambo travaille comme femme de ménage à l’Assemblée nationale. Il est mercredi. Elle va travailler jusqu’à 11h.

“Ya que mon travail pour payer le loyer. J’ai 7 enfants, trois filles et quatre garçons, il faut que je pense à mes enfants. Y’a que ça dans ma tête, et tout le reste, je serre la ceinture.” Jeannette a 62 ans. Tous les matins, elle passe 1h30 dans les transports en commun pour rejoindre l’Assemblée.

“On est invisibles. On reste dans l’ombre”

“On est invisibles. On reste dans l’ombre. Personne ne nous connait. Incognito.” Comme chaque matin, elle croise à la gare celles et ceux qui se réveillent comme elle à 4h du matin pour aller travailler, comme cet homme qui travaille “dans le bâtiment”. “Tous les jours, on est tous ensemble. Tous les matins, il pleut, il neige, on est toujours là.”

Après 1h30 de transport, Jeannette arrive à l’Assemblée nationale. Sa journée de travail commence : “Je vais commencer par les toilettes publiques. J’ai 12 bureaux à faire. Donc là où il y a des gens qui dorment, je passe. Là, où il y a personne, je fais. Voilà, donc c’est ça mon boulot.”

“On est dans la maison de la loi, mais on est mal payés”

“Mes copines ou les gens, quand je dis : “Je travaille à l’Assemblée Nationale”, ils disent : “Ah vous êtes bien payés, hein ! Vous avez tout !” Alors que non, on est dans la maison de la loi, mais on est mal payés.”

Jeannette Sambo était présente à la dernière cérémonie des César. Elle est l’un des personnages principaux du documentaire Debout les femmes ! réalisé par François Ruffin et Gilles Perret.

Brut avait également suivi le quotidien d’Alexandra, médecin de nuit. Retrouvez aussi le quotidien de Léa, 20 ans, ouvrière.

avatar
Brut.
3 mars 2022 07:23