Une journée dans une cité universitaire

Brut a passé 24 heures dans une cité universitaire à Nice. Voilà comment ces étudiants tentent de surmonter au quotidien les difficultés liées au Covid.

Une journée dans une cité universitaire

Brut a passé 24 heures dans une cité universitaire de Montebello, à Nice. Voilà comment ces étudiants tentent de surmonter au quotidien les difficultés liées au Covid.

9h30 : Les cours en distanciel ont commencé

À 9h30, c’est le silence total, calme plat dans la résidence. La plupart des élèves sont en cours à distance. Mourad va recevoir son sujet à 10h précise qu’il devra rendre 2 ou 3 heures plus tard. L’étudiant confie : “Moi franchement, je suis pour le retour du présentiel. Je pense que c’est très important la pédagogie.” Il évoque également les désordres occasionnés par le passage des cours en distanciel et les difficultés rencontrées par certains professeurs pour assurer cette transition. Mourad, comme de nombreux étudiants, Mourad travaille en parallèle de ses études.

12h30 : Rendez-vous à la cafétéria

À l’heure du déjeuner, la cafétéria ouvre ses portes. Comme Aymeric, de nombreux étudiants viennent s’y restaurer et profitent de menus à 1 euro.

21h : Dîner, loisirs et conversations

Autour du repas du soir, ou d’une table de ping-pong, les étudiants se retrouvent avant de retourner étudier, parfois jusqu’à 2h du matin. L’un des étudiants déclare : “ On a une vie étudiante pourrie parce qu’on n’a pas de liberté. Et je crois que c’est une des valeurs de notre nation, je crois bien.

avatar
Brut.