Comment produire de l'électricité avec la force de l'eau ?

​​Produire de l’électricité avec la force de l’eau, voilà comment ça marche. Visite dans la Vallée des Gaves en Hautes-Pyrénées. Cette vidéo a été produite en partenariat avec Engie.

“C’est une électricité renouvelable, verte”


“L’eau que l’on voit ici, c’est l’eau que l’on a captée sur le gave au niveau de la prise d’eau. Un gave c’est l’association de plusieurs rivières” explique Rébecca Lamarque, adjointe exploitation de la Société Hydro-Electrique du Midi (SHEM), filiale d’Engie avant d’ajouter : “Cette eau va être acheminée au niveau de nos galeries d’amenées. Ces galeries sont des galeries souterraines qui font 6 kilomètres de long”.
Patrick et Brigitte Baronnet, pionniers de l'habitat autonome


“L'eau utilisée pour la produire est ensuite restituée dans son milieu naturel”


La seconde étape est la chambre d’eau “où l’eau est acheminée au groupe de production”. Puis viennent les conduites forcées. C’est la force de l’eau qui chute dans les conduites forcées, qui va permettre de produire de l’électricité. “La conduite forcée amène l’eau jusqu’au groupe de production. C'est là où tout se passe, ici, dans le bâtiment d’usine” indique Rébecca Lamarque.
Et si les villes utilisaient les bâtiments publics pour produire leur propre électricité ?


4e étape : le groupe de production. “Ce groupe de production est constitué de deux éléments principaux : la partie turbines, où l'énergie hydraulique est transformée en énergie mécanique ; et la partie alternateur, où cette énergie mécanique est transformée en énergie électrique” décrit Rébecca Lamarque. “Cette énergie produite va être ensuite transportée, puis distribuée jusqu'au consommateur final. Qui peut être un industriel ou un particulier. C’est une électricité renouvelable, verte, puisque l'eau utilisée pour la produire est ensuite restituée dans son milieu naturel”.
Ils créent des objets qui ne nécessitent pas d’électricité


avatar
Brut.