Jacques Attali interroge le futur des algorithmes

Ils décident pour nous, mais on ne sait pas vraiment comment. Faut-il avoir peur des algorithmes, et que nous réservent-ils à l'avenir ?

L’avis de Jacques Attali sur l’avenir des algorithmes

Dans son livre “Histoire des médias”, Jacques Attali interroge le rôle des algorithmes, devenus de plus en plus omniprésents, et le rôle qu’ils tiendront dans notre façon de communiquer et de de nous informer.

L’omniprésence des algorithmes

Les algorithmes sont partout. Objets connectés, applications, réseaux sociaux, électroménager, reconnaissance faciale, hologrammes, intelligence artificielle, voitures autonomes…Sur Internet, les algorithmes utilisent nos données pour nous recommander des films, de la musique, de l'information et même des amis.

Mais la façon dont ils fonctionnent n'est pas toujours transparente. “Nous avons besoin de savoir ce qu’il y a dans les algorithmes. Nous avons besoin de savoir si ces algorithmes sont addictifs, excessivement addictifs, inutilement addictifs”, explique Jacques Attali.

Les algorithmes permettent de prendre des décisions à notre place, parfois même lors des processus de création, comme l’écriture. Jacques Attali considère que de nombreux articles publiés chaque jour sont écrits par des algorithmes. “On entre dans un monde où distinguer le vrai du faux va devenir essentiel”, ajoute-il.

L’appel à la prudence de Jacques Attali

Jacques Attali ne s’oppose pas à ces algorithmes, mais fait appel à la prudence. Selon lui, les algorithmes peuvent en effet être de puissants outils de mensonge, de manipulation, de corruption politique.

Il considère que deux conditions sont nécessaires afin que les algorithmes puissent être des technologies positives pour notre société : ”Premièrement, avoir un algorithme qui permet de déterminer la vérité, deuxièmement, donner à chacun suffisamment d’éducation pour avoir la curiosité et l’esprit critique.

avatar
Brut.
17 février 2021 19:29