Interview Brut : Didier Deschamps

"Les gens ne me connaissent pas." Sa vie en dehors des terrains, l’homophobie dans le football, l’éducation de son fils Dylan… Didier Deschamps se livre en interview pour Brut. 👉Retrouvez le documentaire "Didier face à Deschamps" vendredi 11 octobre à 22h55 sur TF1

Didier Deschamps, visage du football français, se livre en interview pour Brut

Avant d’arriver dans le milieu du football, Didier Deschamps est passé par bien d’autres sports… À l’âge de 14 ans, il a été sollicité pour intégrer le centre de formation du FC Nantes. Ainsi, son parcours en a fait le Didier Deschamps national, visage du football français et sélectionneur de l’équipe de France.

Le Didier Deschamps sélectionneur est différent du Didier dans sa vie quotidienne. Le sélectionneur n’aime pas exposer sa vie personnelle. Cependant, avec la multiplication des médias, "la discrétion est de plus en plus réduite”, regrette-t-il. Pour Didier Deschamps, c’est également l’époque de la fin du franc-parler : “Malheureusement aujourd’hui chaque mot peut avoir des conséquences très importantes.” Didier Deschamps a décidé de s’adapter. Cependant, ce n’est pas forcément le cas de son équipe. Limiter l’accès aux médias à l’équipe des bleus, semble essentiel pour Didier Deschamps. “Quelque chose qui peut faire rire sur le moment (…) peut vite devenir une polémique”, selon lui. “Libre à eux de faire ce qu’ils veulent, tant qu’ils ne mettent pas en difficulté l’institution”, considère le sélectionneur.

La haine de la défaite toujours d’actualité pour Didier Deschamps

Réputé pour haïr l’échec, Didier Deschamps apprécie le challenge : "Être dans l’adversité oblige à aller puiser au plus profond de soi." Que ça soit pour éduquer son fils ou son équipe de football, Didier ne laisse rien passer. Selon lui, la pression se transforme en adrénaline, et il ne faut jamais s’arrêter car le progrès n’a pas de limites. Le sélectionneur estime que dans un sport collectif comme le football, il est nécessaire d’avoir un équilibre sur le terrain, mais aussi un équilibre social au sein de l’équipe. Le football, pour Didier Deschamps, reste le meilleur moyen d’unir les gens.

avatar
Brut.