retour

Les arrêtés préfectoraux au sein de la Ligue 1

Les arrêtés préfectoraux limitant les déplacements de supporters de foot ne cessent de se multiplier ces derniers mois en France. Entre les autorités et les ultras, l’incompréhension grandit...

Ligue 1 : des arrêtés préfectoraux pour limiter les déplacements des supporters

Interdire les déplacements des supporters de foot à l'extérieur, c'est l'objet des arrêtés préfectoraux et ministériels qui se multiplient depuis des mois. « Je suis interdit de stade parce que, tout simplement, je me suis rendu dans une zone, un périmètre, qui était dans un arrêté préfectoral » témoigne Florian 28 ans. Ce supporter de Strasbourg raconte comment il a été interdit de stade.

Alors que Florian s’apprête à suivre le Racing de Strasbourg en déplacement à Nîmes, un arrêté tombe, quelques jours avant le match. Cette disposition interdit d’accès tout un périmètre dans la ville de Nîmes. Selon Florian, les raisons ne sont « pas très claires » et cet arrêté est « un peu injustifié ». Avec d’autres supporters, il décide de se rendre dans la zone, de manière pacifique et en suivant les consignes de l’arrêté qui interdit les signes distinctifs dans le périmètre.

« On y est allés sans écharpe, sans tee-shirt, sans veste, et à peine arrivés en gare de Nîmes, on s'est fait accueillir par la police » raconte Florian, supporter du Racing de Strasbourg. « C'était une action pacifique pour montrer que l'arrêté ne tenait à rien, c'était infondé » assure Florian. À la sortie du train, la police encercle les supporters. « On nous a rien dit, on a patienté. Nous, bêtement, on s'est dit : il n'y a pas de soucis, on va nous mettre dans un bus et on va aller au stade » se souvient Florian.

49 supporters interdits de stade pour 3 mois

Après « contrôles d'identité, photos, et fouilles, ils ont fait venir nos bus, ils nous ont fait monter dedans et ils nous ont renvoyés à Strasbourg, sans voir le match » poursuit le supporter du Racing de Strasbourg. « 49 d'entre nous ont été interdits de stade pendant 3 mois pour les matchs du Racing à l'extérieur. Donc, en dehors du stade la Meinau. Du coup, on est obligés d'aller pointer, signer un papier en gendarmerie ou au commissariat pour prouver qu'on ne fait pas le déplacement » précise Florian.

« On était clairement au courant, c'était volontaire » assure le supporter du Racing de Strasbourg. Il assure que leur but était de montrer que l'arrêté est infondé. Pour ce supporter, c’est un problème généralisé : « Tous les week-ends, il y a des arrêtés aussi infondés que le nôtre ».

Des arrêtés justifiés par la crainte d’affrontements

Des arrêtés de ce genre ont été notamment mis en place à Reims et Nîmes. Ils sont justifiés par des craintes d'affrontements entre supporters rivaux, par un manque de disponibilité des forces de l’ordre, déjà mobilisés sur des évènements comme le sommet du G7. Pour les matchs sensibles, « on est obligés de mettre en place des dispositifs extrêmement conséquents » défend Antoine Mordacq, chef de la division nationale de lutte contre le hooliganisme.

Ces arrêtés existent depuis 2011. Les limitations de déplacement des supporters sont définies par le préfet de la région concernée. Les interdictions de déplacement, par le ministère de l'Intérieur. Lors de la 2ème journée de la saison 2019-2020 de Ligue 1, la moitié des matchs a été concernée par un arrêté. « Ça part d'un a priori qui dirait que les supporters, et surtout les supporters ultras, ce sont des beaufs avinés, violents et racistes » estime James Rophé, porte-parole de l'Association nationale des supporters. Il dénonce une caricature qui ne reflète pas la réalité.

Le porte-parole de l'Association nationale des supporters dénonce également l’inefficacité de ces mesures : « On a l'impression que l'État et leurs représentants ne sont plus là pour assurer nos libertés et notre sécurité, mais pour interdire » déclare James Rophé. Lors de la saison 2018-2019, 101 matchs ont été touchés par un arrêté, soit environ une rencontre sur huit.

25/08/2019 18:21
  • 232.9k
  • 247

180 commentaires

  • Antoine L.
    01/09/2019 16:49

    , pas de soucis pour vous ?

  • Léana R.
    29/08/2019 06:30

    regarde c’est nimp. Et par contre regarde les commentaires, trop drôles les gens ont grave raison c’est comme quand on était à Lille par ex !

  • Pierre S.
    28/08/2019 22:53

    bientôt les eurockeennes interdit aux festivaliers ?

  • Pascal L.
    28/08/2019 22:31

    Liberté ? Égalité ? Fraternité ?

  • Glad D.
    28/08/2019 22:18

    Avec l’argent que le foot rapporte aux ligues, ils n’ont pas les moyens de garantir eux-mêmes la sécurité aux alentours des stades, déjà?

  • Jean-Claude B.
    28/08/2019 18:41

    il serait temps de vous réveillez, la dictature est la,Steve est mort à Nantes,rejoignez les le peuple G J c'est sportif également, et vous protégerez l'avenir de vos enfants

  • Pascal S.
    28/08/2019 15:42

    dictature

  • Gregory P.
    28/08/2019 13:45

    Je me souviens de ce match. Dans notre tribune à Nîmes. il y'avait une dizaine de supporter Strasbourgeois. Qui criait de joie quand Strasbourg marquait. Il leur ai rien arrivé. On est pas des sauvages et eux non plus.

  • Jérémy K.
    28/08/2019 13:00

    J étais au stade le 3 mai au match Strasbourg vs Marseille j'ai été exclu du stade parce que nous avons fêter le but de Germain On a été exclu du stade on a regardé la fin du match devant le stade !

  • Remy V.
    28/08/2019 12:30

    13 000 forces de l'ordre pour leur g7 de merde logique....

  • Jimmy L.
    28/08/2019 11:09

    Ce pays ce dégrade de jour en jour. Elle est belle la LIBERTÉ ÉGALITÉ...... Il tue le football et notre passion

  • Dide C.
    28/08/2019 09:14

    répression maximale

  • Matthieu G.
    28/08/2019 09:13

    Castaner est une belle petite merde c'est à cause de lui ce qui se passe maintenant.

  • Alexis M.
    28/08/2019 08:14

    Mais bordel les supporters ne sont pas des délinquants faut qu'ils arrêtent, ils ont rien de plus importants à faire ?

  • Raphael R.
    27/08/2019 22:42

    ça explique la banderole au racing

  • Jean M.
    27/08/2019 18:22

    C'est lamentable, autant interdire tous les publics dans les stades...

  • Sacha W.
    27/08/2019 17:29

    on se fait censurer mdr

  • Andree M.
    27/08/2019 15:07

    ????????..

  • Cécile G.
    27/08/2019 10:50

    C’est pas en allant contre la règle que l’on prouve que la règle est infondée... 😒 Il y a d’autres recours légaux. Qu’est-ce qu’il en sait en plus que c’est infondé ? Et puis je ne comprends pas les commentaires « j’y suis déjà allé, tout s’est bien passé ». L’expérience des uns n’est pas l’expérience de tous. Si c’est un acte purement liberticide, oui il faut trouver un recours et en parler mais encore faut-il avoir une preuve de ce qu’on avance...

  • Romain L.
    27/08/2019 08:41

    Le g7 c'est tout les week-end 🤣 et même pendant la l2 aussi 🤣 alors pendant l'euro en France certains supporters étranger ce sont fait plaisir sur nos magasins etc ont leur a rien dit...... Et même pas interdit de stade car ces gens sont aussi considéré comme touriste et ramène du fric....

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.