retour

Les obstacles à l'égalité femmes-hommes dans le football

"C'est le sport où il y a peut-être le plus d'inégalités." Interdits historiques, stéréotypes, inégalités salariales… Voici les obstacles à l'égalité femmes-hommes dans le football.

Les obstacles à l'égalité femmes-hommes dans le football

« C'est le sport où il y a peut-être le plus d’inégalités. » Interdits historiques, stéréotypes, inégalités salariales… Voici les 4 obstacles à l'égalité femmes-hommes dans le football.

Neymar est le footballeur le mieux payé en France. Salaire estimé : 36 millions d'euros brut par an. Ada Hegerberg est la footballeuse la mieux payée en France. Salaire estimé : 400 000 euros brut par an. Mais en plus des inégalités salariales entre les hommes et les femmes dans le milieu du football, il existe de nombreux autres obstacles à l’égalité entre les footballeurs et les footballeuses. « C'est le sport où il y a peut-être le plus d’inégalités » explique Roxana Maracineanu, ministre des Sports.

Pourtant, « c’est exactement les mêmes règles, la même taille de ballon, on me le demande souvent. La même taille de terrain, la même taille de but. Le même nombre de minutes jouées par match. Et surtout, la même passion » précise Melissa Plaza, ex-footballeuse internationale.

Des stéréotypes qui perdurent Les stéréotypes ont longtemps freiné et freinent encore la pratique du foot par les femmes. « Un jour, je voulais jouer au foot mais les garçons, ils voulaient pas me faire la passe » témoigne une petite fille.

Une histoire d'interdits En 1941, le régime de Vichy juge le football nocif pour les femmes et l'interdit. « Dans les années 1917-1920, ça avait un succès phénoménal, il y avait plus de 20 000 spectateurs dans les stades. Et puis après, quand les hommes sont revenus du front, que les choses ont repris leur cours, finalement, ça a été interdit » explique Brigitte Henriques Vice-présidente de la FFF. En 1970, la Fédération française de football ouvre finalement la porte des clubs aux femmes.

Les inégalités salariales En France, le salaire moyen d'une joueuse de D1 sous contrat est de 2494 euros brut par mois. Le salaire moyen chez les hommes en Ligue 1 est de 108 000€. En plus, 129 joueuses sur 290 n'ont pas de contrat. Elles doivent donc exercer une autre activité professionnelle en plus de leur travail sur les pelouses.

Les moyens La première femme Ballon d’or, Ada Hegerberg, est la grande absente du Mondial 2019. Ada Hegerberg a décidé de ne pas jouer dans l'équipe norvégienne pour dénoncer le manque de considération des dirigeants du football norvégien. « Il y a beaucoup de choses à faire pour améliorer les conditions des femmes qui jouent au football » a déclaré Ada Hegerberg.

Melissa Plaza, ex-footballeuse internationale, aborde aussi la question de la « différence biologique entre les hommes et les femmes ». Un argument qu’on lui oppose souvent et qu’elle ne nie pas : « Il y a des constats objectifs qui ne peuvent pas souffrir la contradiction. C'est-à-dire que quand vous observez une répartition totalement sexuée dans les différents sports avant l'âge de 12 ans, c'est bien qu'il y a d'autres facteurs qui jouent des facteurs d'ordre biologique et qui ne sont pas mais d'ordre psychologique et sociologique » affirme Melissa Plaza.

09/06/2019 12:58
  • 977.0k
  • 2.3k

783 commentaires

  • Hugo S.
    09/06/2019 19:00

    C’est normal le football masculin génère plus beaucoup plus d’argent que le football féminin donc les salaires suivent

  • Pie R.
    09/06/2019 19:00

    400 000€ par an roooh la pauvre petite !!! Ce salaire est autant discutable que celui des hommes! Mais quand elle vendra autant de maillot et fera allumer autant de tv que Neymar on pourra parler d’égalité....

  • Samuel D.
    09/06/2019 19:00

    Il faudrait choisir une autre équipe que le psg mais il y aurait toujours une très grosse différence

  • Eric L.
    09/06/2019 19:01

    Sa se plaint , sa gagne 400 000€ brut a l’année . On me donne Rien que 10% je dit oui tout de suite

  • Hihat H.
    09/06/2019 19:01

    C'est absurde, c'est juste du business, le foot féminin ne rapporte pas autant que le masculin, cette histoire de féminisme à toute les sauces importé des ricain est ridicule.

  • Benjamin D.
    09/06/2019 19:01

    Bah les hommes ont cas partager et payer leur impot, on verra après.

  • Sabrina D.
    09/06/2019 19:01

    Sinon, la Terre va bien ?

  • Francis P.
    09/06/2019 19:01

    On peut aussi comparer les revenus de Keen'V et ceux de Rihanna et déplorer le sexisme dont est victime notre formidable chanteur français.

  • Heikel J.
    09/06/2019 19:02

    Vous comparez l'incomparable, par exemple la dernière coupe du monde masculine est vue par le monde entier , par contre la plupart n'est pas au courant qu'il ya une coupe du monde féminine qui se joue en ce moment en France .

  • Anthony B.
    09/06/2019 19:02

    Travaillé VOTRE SUJET PTN..

  • Jean-Michel R.
    09/06/2019 19:03

    Elle est mieux payée la poupée que la footballeuse 😡

  • Fahdou M.
    09/06/2019 19:03

    Depuis quelques jours je vois des gens comparer en disant que c'est logique que les femmes touchent moins parce que "bah elles ont qu'à attirer autant que les hommes, faire du fric, être méritante" mais lool ! Quand tu as passé des décennies à promouvoir le foot masculin pendant que tu méprisais, raillais et mettais au second plan le foot féminin c'est un peu logique si sa portée médiatique et économique ne soit pas au top hein. C'est comme les chefs cuisiniers qui pendant des décennies en ont fait leur métier (en piquant des recettes ancestrales de grand-mères au passage) pendant que les femmes étaient à la maison, facile d'être au top quand t'as été seul sur le ring. Concernant leur performance, faut pas oublier que contrairement aux hommes, les femmes n'ont pas toujours été footballeuses, elles ont dû faire des tafs à côté, faire des études pour avoir un bagage, car JUSTEMENT avoir un salaire décent au foot et une place stable n'était pas garantie contrairement aux hommes qui eux peuvent s'y consacrer pleinement. N'oubliez pas aussi la charge mentale dans nos sociétés, les femmes sont plus occupées que les hommes, ça s'applique aussi au foot, s'occuper de la maison, des enfants, ça leur laisse beaucoup moins de temps pour s'entrainer et être plus compétitive.

  • Kouros P.
    09/06/2019 19:03

    Brut = logique économique digne d’un gamin de 5 ans.

  • Léthé P.
    09/06/2019 19:03

    Les salaires de footeux sont tout bonnement indécents

  • Annie C.
    09/06/2019 19:03

    tout cela n'est pas normal,mais cela à toujours été de la discrimination,j'adore le .foot chez les mecs,mais je préfère chez les femmes,moins de triche

  • Ode M.
    09/06/2019 19:03

    Putain mais c est du foot!!! Ça me dégoute 😡😡😡

  • Elodie M.
    09/06/2019 19:04

    Quand je vois les commentaires (des hommes bien sur mdr) je me dis que encore une fois ils n'ont rien compris 😂

  • Rodrigo A.
    09/06/2019 19:04

    L'inégalité n'a rien à voir, le foot génère du fric car il est très regardé, le foot féminin bcp moins car moins attractifs...

  • Michael M.
    09/06/2019 19:04

    . Regardez 😔

  • Djaber C.
    09/06/2019 19:04

    je veux changer d'époque gros je supporte plus ces fdp de pseudos journachiote avec 2 neurones Le bail c'est du business il parle d'inégalités