retour

Pédophilie dans le milieu du sport pro et amateur : l'enquête de Disclose

La pédophilie dans le milieu du sport, professionnel comme amateur : c'est le sujet tabou sur lequel des journalistes de Disclose.ngo ont enquêté. Depuis 1970, ils ont recensé 276 victimes en France, y compris dans le club de natation de Clamart dont la ministre des Sports est membre... Une enquête à retrouver sur Disclose.ngo dès ce soir et jeudi soir dans Envoyé spécial

Les violences sexuelles dans le sport : les révélations de Disclose

Pendant 8 mois, le média Disclose a mené l’enquête sur les violences sexuelles dans le milieu du sport de 1970 à aujourd’hui. Et voilà ce qu’ils ont trouvé…

Tout au long de l’enquête, le média Disclose a trouvé 77 affaires avec "des dysfonctionnements graves qui ont provoqué 276 victimes en milieu sportif”, raconte Mathieu Martiniere, journaliste à Disclose. Les victimes sont, en grande majorité, des mineurs de moins de 15 ans. Dans les 77 affaires, 1 cas sur 2 étaient des personnes déjà condamnées pour des infractions sexuelles, dans leur passé. Aujourd’hui, il y a plus de 3 millions de bénévoles dans le sport français et ils ne sont pas contrôlés, que ce soit au niveau du casier judiciaire ou encore du FIJAIS, fichier des infractions sexuelles.

“Quelqu’un qui aurait été condamné pour viol sur mineur, peut se retrouver entraîneur auprès de mineurs”

Ils arrive que les clubs soient de mauvaise volonté "car ils veulent protéger leur institution", explique Mathieu Martiniere. Mais, la plupart du temps, les instances sportives “sont dans une méconnaissance totale de ces affaires”. En effet, lorsque ce genre d’affaire surgit dans un petit village ou encore dans un club d’amateurs, les gens sont un peu démuni : “Est-ce qu’on doit dénoncer ?” Pour Mathieu Martiniere, il s’agit surtout d’un manque d’investissement de la part du ministère des Sports. Cependant, la ministre des Sports et l’ancienne championne du monde de natation, Roxana Maracineanu, se mobilise sur ce sujet depuis son arrivée au ministère, il y a un an : “J’étais la première à prendre officiellement la parole dessus, parce que jusqu’à maintenant il y avait une omerta.

“L’enquête en cours pourra déterminer s’il faut remettre en cause les personnes qui auraient été au courant et qui n’auraient pas réagi à l’époque”

Chloé, ancienne nageuse au CSM Clamart, a été victime de violences sexuelles au sein de ce club, dont la ministre des Sports ainsi que sa fille, sont également membres. En effet, un entraîneur a été écarté du club car il est accusé d’avoir commis des attouchements sur une jeune athlète. Cette affaire a été signalée devant le bureau du club de Clamart, en 2012. Pourtant, le bureau a attendu 5 ans avant d’agir. “En tant que ministre, je ne peux pas intervenir sur une enquête en cours”, certifie Roxana Maracineanu, en évoquant l’enquête judiciaire. Pourtant, selon la loi, la Ministre peut déclencher une enquête administrative sur un club de sport si elle est alertée sur des dysfonctionnements. “Je juge, personnellement, que l’organe dirigeant du club et les personnes en place n’ont pas du tout l’intention (…) de couvrir des faits de ce type-là, (…) vu le choc qu’ils ont connu avec cette mise en lumière d’un éventuel cas sur la personne à qui ils faisaient confiance au quotidien”, insiste Roxana Maracineanu. Cependant, si d’autres alertes apparaissent, “bien sûr que j’agirai en conséquence”, affirme la ministre des Sports.

11/12/2019 19:41
  • 2.4m
  • 517

306 commentaires

  • Ali D.
    6 jours

    On doit protéger nos enfants de ces malade mentaux et faire des enquêtes approfondis sur ces gens sans scrupule qu ils faut irradier de la famille sportive.

  • Thomas L.
    25/06/2020 10:51

    Bonjour Je bosse sur une application mobile intelligente et collective pour reduire les disparitions d'enfants Venez likez et partagez svp Pour nos enfants 👩‍👧‍49/

  • Arlé T.
    23/06/2020 18:26

    D où l importance d un fichier consultable pour tout travail auprès d enfants.

  • Kiki P.
    20/06/2020 07:15

    Vous voyez quand on parle de laxisme...

  • Adeline C.
    17/06/2020 09:49

    En fait, si je résume: elle sert à rien ? Tout le système est incompétent et ils compte sur... Attention... Une ministre ! Pfff 🤮

  • Cassandra F.
    16/06/2020 19:00

    Et justice qui fait rien 🤬🤬

  • Siafu B.
    05/06/2020 10:28

    How many Epstein are out there. How many Bernstein and the rest of the powerful politicians are free out there abusing and raping without any rumors. At this rate, we need guillotines all over the world.

  • Nicole M.
    04/06/2020 22:35

    Elle est nulle et pas nette du tout même bizarre 😈

  • Denix M.
    03/06/2020 09:33

    Et dans l'armée ..pompiers...médecine ...😕😕😕

  • Leila D.
    01/06/2020 21:08

    Quelle conne!!

  • Aurélie E.
    01/06/2020 08:54

    Vous êtes honteuse madame la ministre !!!!

  • Lola M.
    01/06/2020 06:36

    Hypocrites en bande organisée.

  • Rahma N.
    21/05/2020 04:30

    Des gros malade mentaux à leurs couper le sexe à ses névrosées Pervers 👹👹👹Des diables ses gens en vrai

  • Claude-arnaud P.
    19/05/2020 09:34

    qui est un grand entraîneur et qui aime pas trop les culottes ?

  • Cécile R.
    13/04/2020 21:37

    Merci pour cette enquête, qui montre le poids écrasant du silence et du déni, y compris au niveau de ceux qui doivent défendre les enfants

  • Rene L.
    11/04/2020 06:25

    Il

  • Corinne H.
    05/04/2020 21:04

    Le colosse aux pieds d argile ( association qui se bat contre abus ds le sport) Sébastien Boueilh President

  • LoLa N.
    02/04/2020 09:57

    Malheureusement, un viol ne dure pas une fraction de seconde. Et je sais de quoi je parle.

  • Dylan A.
    01/04/2020 04:56

    Il t’encunbjr Lui L’école au tg y ours

  • Béatrice F.
    31/03/2020 00:08

    .... cet emploi du conditionnel qui mentionne que la jeune sportive « aurait » subit des agressions sexuelles... Le sous entendu, c’est que « ça reste à prouver ». Comment est-il encore possible d’en être là quand on sait à quel point c’est douloureux et compliqué de porter plainte? Je trouve l’ensemble de ces réactions de la pire violence qui soit. Les victimes doivent prouver qu’elles en sont et se trouvent accusées, sujettes à toutes sortes de sous-entendus d’une hypocrisie totale. La façon de ce problème est traité est simplement abjecte, indigne de la justice de notre pays.

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.