retour

Pédophilie dans le milieu du sport pro et amateur : l'enquête de Disclose

La pédophilie dans le milieu du sport, professionnel comme amateur : c'est le sujet tabou sur lequel des journalistes de Disclose.ngo ont enquêté. Depuis 1970, ils ont recensé 276 victimes en France, y compris dans le club de natation de Clamart dont la ministre des Sports est membre... Une enquête à retrouver sur Disclose.ngo dès ce soir et jeudi soir dans Envoyé spécial

Les violences sexuelles dans le sport : les révélations de Disclose

Pendant 8 mois, le média Disclose a mené l’enquête sur les violences sexuelles dans le milieu du sport de 1970 à aujourd’hui. Et voilà ce qu’ils ont trouvé…

Tout au long de l’enquête, le média Disclose a trouvé 77 affaires avec "des dysfonctionnements graves qui ont provoqué 276 victimes en milieu sportif”, raconte Mathieu Martiniere, journaliste à Disclose. Les victimes sont, en grande majorité, des mineurs de moins de 15 ans. Dans les 77 affaires, 1 cas sur 2 étaient des personnes déjà condamnées pour des infractions sexuelles, dans leur passé. Aujourd’hui, il y a plus de 3 millions de bénévoles dans le sport français et ils ne sont pas contrôlés, que ce soit au niveau du casier judiciaire ou encore du FIJAIS, fichier des infractions sexuelles.

“Quelqu’un qui aurait été condamné pour viol sur mineur, peut se retrouver entraîneur auprès de mineurs”

Ils arrive que les clubs soient de mauvaise volonté "car ils veulent protéger leur institution", explique Mathieu Martiniere. Mais, la plupart du temps, les instances sportives “sont dans une méconnaissance totale de ces affaires”. En effet, lorsque ce genre d’affaire surgit dans un petit village ou encore dans un club d’amateurs, les gens sont un peu démuni : “Est-ce qu’on doit dénoncer ?” Pour Mathieu Martiniere, il s’agit surtout d’un manque d’investissement de la part du ministère des Sports. Cependant, la ministre des Sports et l’ancienne championne du monde de natation, Roxana Maracineanu, se mobilise sur ce sujet depuis son arrivée au ministère, il y a un an : “J’étais la première à prendre officiellement la parole dessus, parce que jusqu’à maintenant il y avait une omerta.

“L’enquête en cours pourra déterminer s’il faut remettre en cause les personnes qui auraient été au courant et qui n’auraient pas réagi à l’époque”

Chloé, ancienne nageuse au CSM Clamart, a été victime de violences sexuelles au sein de ce club, dont la ministre des Sports ainsi que sa fille, sont également membres. En effet, un entraîneur a été écarté du club car il est accusé d’avoir commis des attouchements sur une jeune athlète. Cette affaire a été signalée devant le bureau du club de Clamart, en 2012. Pourtant, le bureau a attendu 5 ans avant d’agir. “En tant que ministre, je ne peux pas intervenir sur une enquête en cours”, certifie Roxana Maracineanu, en évoquant l’enquête judiciaire. Pourtant, selon la loi, la Ministre peut déclencher une enquête administrative sur un club de sport si elle est alertée sur des dysfonctionnements. “Je juge, personnellement, que l’organe dirigeant du club et les personnes en place n’ont pas du tout l’intention (…) de couvrir des faits de ce type-là, (…) vu le choc qu’ils ont connu avec cette mise en lumière d’un éventuel cas sur la personne à qui ils faisaient confiance au quotidien”, insiste Roxana Maracineanu. Cependant, si d’autres alertes apparaissent, “bien sûr que j’agirai en conséquence”, affirme la ministre des Sports.

11/12/2019 19:41
  • 4.4M
  • 765

530 commentaires

  • Recan B.
    17/12/2020 02:34

    Rien n'est choquant car en France y'avais plus de salopard qui abusent soit par là jusqu'au gouvernement pleins d'obsédé

  • Goufan B.
    04/12/2020 15:02

    Si ce n'était que dans le milieu du sport...

  • Jades B.
    01/12/2020 15:40

    Yen a marre stop !la faute à la justice trop cool!! Faud arrêter cela !trop de récidivistes sur innocents Mai que font nos dirigeants qu’ils se réveillent sur ce sujet inadmissible !!!!

  • Marie-Helene P.
    01/12/2020 14:47

    N'insiste pas elle fera que dalle !!... elle porte sur le visage qu'elle en a rien a cirer !... pouaaaah !....

  • Annelise D.
    30/11/2020 21:30

    Ben dis donc la ministre? Pas très top dis donc madame!!

  • Christian D.
    28/11/2020 20:01

    Bonjour Je suis bénévole et entraîneur dans plusieurs associations et je regrette mon casier judiciaire est vierge j ai 69 ans j ai entraîner deux clubs féminin j ai aucun soucis quant j entend qu on est pas contrôler j ai rempli un document pour préciser que tout est en ordre je pense que les jens on changé c est bien dommage bs

  • Eric L.
    28/11/2020 07:19

    C est faux je suis bénévole dans un club de tennis de table et j ai fait la demande d un extrait de mon casier judiciaire et transmis au président de mon club

  • Noelle M.
    26/11/2020 18:35

    Autrement dis je ferme les yeux sur les faits de 2012 a 2017

  • Elisabeth G.
    25/11/2020 22:37

    Apres vous envoyez vos enfants au sport

  • Melinda M.
    22/11/2020 17:36

    <

  • Yasmine C.
    21/11/2020 06:20

    Mouais elle ne se mouille pas c’est dommage

  • Jawad I.
    16/11/2020 20:59

    Le gouvernement préfère s’occupai de communautarisme dans le sport...

  • Michael H.
    15/11/2020 07:48

    Ma.fille me raconterais ce genre de chose...J attend pas que la justice passe.. Je m.en occupe moi même.. Le mec aura très très mal

  • Francois A.
    08/11/2020 09:22

    C'est une honte.

  • Marion T.
    30/10/2020 17:24

    Quelle honte ! Les clubs sportifs !!! Putain vous faites quoi ???!!

  • Krattinger M.
    30/10/2020 14:52

    Bonjour ! Je suis entraîneur de football au niveau féminin en 🇨🇭. Lorsque j'ai pris cette activité, j'ai du fournir un extrait de mon casier judiciaire. Ne serait-il pas judicieux de le faire chez vous lorsque l'on prend un engagement au niveau des jeunes (garçons et filles) et pareil chez nous en Suisse. A bon entendeur....

  • Carole M.
    29/10/2020 21:36

    bravo pour votre travail

  • Gaetan D.
    14/10/2020 22:37

    Les directeurs sportifs qui ont toléré ça auraient du être poursuivie pour crime sexuel pour avoir laisser faire

  • Christopher R.
    14/10/2020 16:01

    Tous pédophiles, tous violeur mérite de se retrouver avec moi dans une cave ou un tous jolie bois

  • Emmanuelle S.
    13/10/2020 22:26

    J'ai souvenir du bâtiment U(détruit depuis...plus de preuves. ) De l'INSEP, où il se passait de drôles de choses.Quand j'ai essayé d'en parler, on m'a traité de menteuse ou de ne pas en parler car ce n'était pas "collectif"...je parlais de fêtes alcoolisées à outrance ,d'une soirée où une fille de la natation synchronisée était dans une chambre d'un surveillant(nageur lui aussi) et où une dizaine de nageurs rentraient dans cette petite pièce, chacun leur tour..et quand j'ai demandé ce qui se passait,quels étaient ces gémissements..un autre surveillant "ami" m'a dit mais non, tkt, elle le veut,elle en redemande,ne t'en mêle pas.Quand j'ai voulu rentrer dans cette chambre (côte à côte de celle où j'étais avec ce surveillant avec qui j'écoutais du Queen...il m'en a empêché et m'a ramené à la mienne..j'avais 15 ans la nageuse synchro,un an de plus, les nageurs..tous entre 20 et 30 ans...ils venaient des autres bâtiments..adultes(le BU étaient réservés aux mineurs).J'ai voulu aller lui parler le lendemain pour savoir si ça allait, elle était"cadaverique" avec des lunettes noires et m'a dit d'aller voir ailleurs et de me mêler de ce qui le regardait.J'ai bêtement pas insisté, car elle était dans un sale état et m'avait répondu méchamment.Moi j'étais en section Volley..tout a été fait pour que je dégage suite au fait que j'ai parlé de ces problèmes à mes parents,on m'a dit que je n'étais pas "collective" ..les ados arrivaient bourrés sur le terrain, certaines se sont faites abusées du volley (conscientes ou non de l'avoir été, vu l'état d'ébriété dans lequel elles étaient)ou autre sport, mais j'avais tort de dire quoi que ce soit...vive le sport français.Ça, c'était en 1991/1992 !

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.