Que se passe-t-il dans le cerveau quand on court ?

La recordwoman du monde du marathon Paula Radcliffe explique à Brut.

Que se passe-t-il dans le cerveau quand on court ?

Que se passe-t-il dans le cerveau quand on court ? Brut a rencontré la recordwoman du monde du marathon Paula Radcliffe et lui a posé la question.

Pour Paula Radcliffe, ce qui transforme une session de course à pied en un sport si spécial et unique c'est de pouvoir personnaliser sa séance de jogging. Il est possible de transformer une scéance de jogging en un temps pour soi, un temps de sociabilité avec des amis, un temps de réflexion, un temps d'entraînement ou de compétition. Pour Paula Radcliffe, il est très difficle de ressentir la même chose dans un autre sport différent de la course à pied.

Bien sûr, Paula Radcliffe conçoit que ce n'est pas toujours un plaisir de sortir courir. Elle explique : "Il y a bien sûr des jours où ce n’est pas un plaisir de sortir courir, peut-être pour la deuxième séance de la journée quand mon corps est encore fatigué de la séance précédente ou alors il fait froid et il pleut." Le plus important pour Paula Radcliffe, c'est d'être à l'écoute de son corps quand on court : "Ma règle c’est qu’au bout de 10 minutes, si je n’apprécie toujours pas la course, je fais demi tour et rentre. Parce que c’est le corps qui signale qu’il est temps de se reposer. "

avatar
Brut.
21 avril 2019 07:02