retour

Une vie : Caster Semenya

À cause de son hyperandrogénie, elle ne pourra pas défendre son titre de championne du monde du 800 mètres aux prochains mondiaux. Voici l'histoire de Caster Semenya, l'une des plus grandes championnes d'athlétisme au monde.

Une vie : Caster Semenya

À cause de son hyperandrogénie, elle ne pourra pas défendre son titre de championne du monde du 800 mètres aux prochains mondiaux. Voici l'histoire de Caster Semenya, l'une des plus grandes championnes d'athlétisme au monde.

Championne olympique, atteinte d’hyperandrogénie, Caster Semenya naît en 1991, en Afrique du Sud. Enfant, Caster Semenya pratique le football avant de s'orienter vers l'athlétisme. À 18 ans, Caster Semenya se fait remarquer aux Championnats du monde d'athlétisme de Berlin. Son physique, sa voix et ses performances étonnent. On soupçonne Caster Semenya d'être un homme. « J'ai entendu dire qu'à la naissance, vous étiez un garçon ? » Lui demande un jour un journaliste. « Je ne sais pas qui raconte ça, je n'en ai rien à faire » lui a alors répondu Caster Semenya.

La Fédération internationale d'athlétisme fait passer à Caster Semenya un « test de féminité ». « Il y a un protocole, le protocole du comité olympique, pour les vérifications du sexe des sportifs. Et il est important de faire ces tests et de manière très rigoureuse afin d'éviter les jugements et les décisions rapides » expliquait en 2009 Nick Davis, porte-parole de l'Association internationale des fédérations d’athlétisme. En août 2010, le verdict tombe : Caster Semenya est intersexuée et atteinte d'hyperandrogénie. Traduction : son corps présente un taux élevé de testostérone.

Pendant deux ans, la Fédération et le Tribunal arbitral du sport s'affrontent sur un projet de législation qui pourrait empêcher Caster Semenya de courir ou l'obliger à subir un traitement hormonal. « La vie n'a pas été facile, mais j'ai essayé de faire face à cette situation. Ça va mieux maintenant parce que j'ai le droit de participer à des compétitions, les entraînements se passent bien, je suis très excitée par les Jeux olympiques. Alors oui, la vie est belle » déclarait Caster Semenya en 2012.

Une championne olympique qui ne pourra plus concourir

En 2012, elle est la porte-drapeau de son pays aux Jeux olympiques de Londres. À 25 ans, elle remporte l'or olympique sur 800 mètres à Rio. En janvier 2017, elle renouvelle ses vœux à sa compagne Violet Raseboya, après un premier mariage traditionnel célébré en 2015. Quelques mois plus tard, elle gagne son 3ème titre sur 800 mètres et décroche le bronze sur 1500 mètres aux Championnats du monde de Londres. « Avoir été capable de gagner une médaille de bronze sur 1500 mètres est l'une des choses que je n'oublierai jamais » avait alors déclaré Caster Semenya.

À 27 ans, elle est nommée dans la catégorie Sportive de l'année aux trophées Laureus. « C'est l'une des choses pour lesquelles je peux dire : "Ok, j'ai atteint mon but." C'est vraiment un sentiment extraordinaire » se souvient Caster Semenya. En mars 2018, elle décroche son diplôme de Sciences du sport.

Le 8 mai 2019, la Fédération internationale d’athlétisme met en place une règle qui impose aux athlètes hyperandrogènes de suivre un traitement pour faire baisser le taux de testostérone afin de pouvoir concourir sur des distances allant du 400 mètres au mile. « Pourquoi je prendrais des médicaments ? Je suis une vraie athlète, je ne triche pas. Ils devraient se concentrer sur le dopage, plutôt que sur nous. Je prends mes propres décisions. Je ne laisserai aucun homme changer mes plans » a déclaré Caster Semenya en juin 2019, suite à la décision de la Fédération internationale d’athlétisme.

Le 30 juillet 2019, malgré les recours déposés par Caster Semenya auprès du Tribunal arbitral du sport et de la Cour suprême suisse, la règle de la Fédération internationale d’athlétisme est validée. Caster Semenya est donc écartée de la compétition et ne pourra pas participer aux Championnats du monde qui se dérouleront en septembre à Doha.

01/08/2019 19:09mise à jour : 02/08/2019 09:58
  • 403.9k
  • 465

409 commentaires

  • Yoan d.
    01/08/2019 19:09

    On parle de ses chronos ?

  • Paul F.
    01/08/2019 19:10

    🤔🤔

  • Tak T.
    01/08/2019 19:10

    J'ai l'impression de revenir dans les années 70 avec les allemandes de l'est c'est n'importe quoi. C'est une femme.(point) Elle se sent femme ça devrait suffir. est ce qu'on demande à zemmour s'il est un homme ?

  • Anthony C.
    01/08/2019 19:11

    Mais les athlètes n'ont jamais été égaux entre eux questions performances physiques :o : certains courent plus vite que d'autres, certains nagent plus vite que d'autres et certains soulèvent plus de poids que d'autres. Est ce qu'on doit les interdire de faire les compétitions internationales sous prétexte qu'ils sont bien meilleures que leurs concurrents ? Est ce qu'on a interdit Usain Bolt et Michael Phelps de concourir alors qu'ils écrasaient leurs adversaires ? Et puis les performances physiques changent d'un individu a un autre, et certains possèdent des qualités innées ou un un excellent métabolisme qui leur permet de prendre l'avantage sur les autres. Lui interdire de participer aux compétitions est juste honteux !

  • Mohamed M.
    01/08/2019 19:12

    👎 https://www.facebook.com/groups/2613560445343716/ 👍

  • Mathieu G.
    01/08/2019 19:12

    Faire courir des hommes avec des femmes biologiques, ce n'est pas sexiste ?

  • Benoit L.
    01/08/2019 19:12

    C'est dommage parce qu'il est forte.

  • Sam M.
    01/08/2019 19:13

    Ces un bon gas courage a lui

  • Marina L.
    01/08/2019 19:13

    Atroce

  • Alexandra T.
    01/08/2019 19:14

    C un homme??

  • Dey F.
    01/08/2019 19:15

    C’est vrai qu’elle a la carrure d’un homme 🤔

  • Bob C.
    01/08/2019 19:15

    C est vraiment dégueulasses cette décision

  • Lau L.
    01/08/2019 19:16

    Font chier avec leurs histoires de genre

  • Doriane G.
    01/08/2019 19:17

    Vous allez comprendre quand les gens que c'est absolument pas une femme trans mais bel et bien une femme qui est simplement née intersexe ?

  • Jo L.
    01/08/2019 19:17

    Pas de chance ... force à toi mec

  • Gabriel P.
    01/08/2019 19:18

    Et bien vous devriez être content chez Brut non ? Les femmes vont pouvoir courir à la loyale face à des autres femmes et non pas à face à des anomalies de la nature. Sinon, autant faire des compétitions unisexe et ainsi, on verrait les plus forts gagner : les hommes 😂

  • Mo Z.
    01/08/2019 19:18

    Elle peut toujours faire du MMa.

  • Arno B.
    01/08/2019 19:19

    il a changé Didier Drogba ...

  • Alexandra L.
    01/08/2019 19:19

    Ce monde fait vomir mais d'une force... Donc on empêche de courir une personne parce qu'elle a une maladie hormonale? Mais on va où sérieux? Dans quel monde on vit? C'est une décision totalement injuste, sexiste et discriminatoire. Mais bon, les discriminations hélas, concernant également les personnes atteintes de maladie où d' handicap. Ce genre de décision reflète bien la pourriture du monde moderne. Tout le monde devrait boycotter ces championnats rien que par soutient à cette femme.

  • Charly B.
    01/08/2019 19:19

    En tout ca vu de l'extérieur il a tout d'un bonhomme. Même la voix!