Yoann Lemaire combat l'homophobie dans le monde du football

"Moi, je ne joue pas avec un pédé." Yoann Lemaire a longtemps subi l'homophobie dans le monde du football. Dans son documentaire "Footballeur et homo, au cœur du tabou", il en parle notamment avec Antoine Griezmann, Fabien Barthez et Christian Karembeu.

Rencontre avec Yoann Lemaire, l’un des rares joueurs de football à avoir annoncé publiquement son homosexualité

Yoann Lemaire est l’un des rares joueurs de foot à avoir annoncé publiquement son homosexualité. Aujourd’hui, il est aussi le réalisateur du documentaire “Footballeur et homo, au coeur du tabou”. Brut l’a rencontré.

C’est en 2004, dans le petit club de foot du FC Chooz dans les Ardennes, que Yoann Lemaire fait son coming out. Après avoir annoncé publiquement son homosexualité à ses coéquipiers, Yoann Lemaire constate des comportements homophobes de la part de certains d’entre eux. L’un des membres de son club de foot va même jusqu’à déclarer : “Moi, je ne joue pas avec un pédé, c’est hors de question”. “Il y avait toujours des problèmes d’homophobie. Ca peut être tout simplement des simples insultes sur le terrain, dans le vestiaire […] Mais surtout, carrément, le mépris, l’arrogance, voire la violence.” explique Yoann Lemaire à Brut.

"Pourquoi il y a des chants de supporters clairement homophobes et ça fait rire les gens ? Pourquoi les footballeurs n’osent pas en parler ? Pourquoi, même dans le milieu amateur, on a besoin d’être viril, d’être des vrais mecs, de ne pas jouer comme une tarlouze, comme une gonzesse ?” Ce sont les questions auxquelles Yoann Lemaire tente de répondre dans son documentaire “Footballeur et homo, au coeur du tabou”. Dans ce documentaire, Yoann Lemaire a rencontré plusieurs personnalités du milieu de foot pour en parler. Il a notamment discuté de l’homophobie dans le foot avec Fabien Barthez, Christian Karembeu et Antoine Griezmann.

En se penchant sur la question de l’homosexualité dans le football, Yoann Lemaire a pu constater que beaucoup de gens ne comprennent pas l’importance d’en parler : “Le foot n’est pas fait pour ça”, lui a-t-on souvent répondu. Mais, pour Yoann Lemaire, il est essentiel de débattre de la question pour faire avancer les choses et lutter efficacement contre cette homophobie entre coéquipiers. “Le sport, c’est un facteur d’intégration et il faut espérer qu’il ne soit pas un facteur d’exclusion” explique le footballeur. Yoann Lemaire est conscient que changer la perception de l’homosexualité dans le milieu du football prendra du temps. Il compte, pour ça, sur l’amélioration du comportement des jeunes générations.

avatar
Brut.
14 mai 2019 18:46