atrás

3 mots redéfinis pour parler de la condition noire

"Exotique", "race", "victimisation"… Redéfinir certains mots pour parler de la condition noire, c'est l'objectif de Binetou Sylla, co-autrice du livre "Le Dérangeur : petit lexique en voie de décolonisation".

Binetou Sylla parle du sens des mots autour de la condition noire

Redéfinir 40 mots de la langue française pour parler de la condition noire, c’est ce qu’a fait le collectif Piment dans “Le Dérangeur : Petit lexique en voie de décolonisation”. Pour Brut, Binetou Sylla nous explique les enjeux de trois d'entre eux.

Exotique

Selon Binetou Sylla, l’emploi du terme “Exotique” suppose que l’on se considère soi-même dans la norme. C’est un mot relatif, ce qui est exotique est différent de soi. L’autrice du Petit lexique en voie de décolonisation veut marquer la subtilité : “Il faut faire évidemment attention à ce qu’on pense être étranger ou exotique.” En utilisant le mot “ exotique” avec une plus grande conscience du sens induit, elle invite à aller “vers une autre centralité”.

Race

Ce n’est pas parce qu’on retire le mot 'race' de la Constitution française, que le racisme va disparaître”, précise Binetou Sylla. La membre du collectif Piment affirme que le terme “race” a laissé des traces historiques dans l’évolution de la société française, même si la croyance de l'existence de "races biologiques" a largement disparue.

Victimisation

Binetou Sylla considère que le mot “victimisation” est employé contre les victimes, afin d’enlever du crédit à leur propos, qui devient alors une plainte. “C'est un mot qui est là pour délégitimer la parole, l’expérience des personnes dominées. C’est un mot qui est utilisé pour ne pas, justement, réfléchir au fait que s'il y a des victimes, c’est qu’il y a aussi des personnes qui profitent de privilèges" déplore Binetou Sylla.

24/01/2021 7:25
  • 424,8MIL
  • 601

comentarios

  • Jeremy B.
    20/10/2021 09:41

    Pendant que nous on ce bat contre le racisme anti noir et arabe "exemple" et bien le anti francais augmente partout en Afrique surtout les pays francophones soutenue par leurs dirigent en brûlant notre drapeau et en nous promettant une fin horrible ect ect .. ohhh à quoi bon dans ce cas là en plus les français d'origine Afrique on a même pas leurs soutien face à ces gens et on devrais encore en faire plus ?? Moi maintenant je dis stoppp à toutes ces conneris !!!!

  • Mouillac B.
    17/10/2021 15:05

    Et l absence de mot n est il pas problématique !? Quand on ne peut plus appeler un chat un chat !!!???...

  • Maryelle G.
    16/10/2021 21:39

    Ridicule..

  • Mando M.
    16/10/2021 13:09

    Beaucoup ce plaigne de racisme en France mais il sont toujours dans le pays 🇫🇷🤣🤣🤣casser vous chez vous si ça vous plait pas ici c’est pas plus compliqué

  • Ben C.
    16/10/2021 07:21

    Je préfère les bounty 🙄

  • Max R.
    16/10/2021 02:07

    Le business du wokisme.

  • Beyno R.
    15/10/2021 19:29

    Mais on s'en fou de tout ça, dites vous tous ont n'est simplement humain point barre, trop marre de tout c discours je défends ma paroisse, comme quoi ils nous divisent vraiment et ça marche tellement qu'ils enfoncent le clou de plus en plus !!!!!

  • Sébastien F.
    15/10/2021 18:59

    Je vois beaucoup de dominant.e.s se victimiser quand on les met en face de leurs privilèges. C'est souvent les premier.e.s à se victimiser en disant, par exemple, "On ne peut plus rien dire".

  • Kény P.
    15/10/2021 18:54

    Trop de cinéma quand tu parles tu m as fatigué je me suis arrêté à exotique.

  • Rémy P.
    15/10/2021 14:49

    Les blancs peuvent ils etre victimes des noirs? Les chrétiens peuvent ils etre victimes des musulmans ? Les hétéros peuvent-ils être victimes des Lgbt ? Les hommes peuvent ils être victimes des femmes ? Les parents peuvent ils etre victimes de leurs enfants ? Les colonisateurs peuvent ils etre victimes des colonisés ?

  • Ma J.
    15/10/2021 12:50

    Liberté de penser = liberté d'expression. Si ça ne vous plaît pas partez. Vite.

  • Monique S.
    15/10/2021 11:42

    Les mots sont ce qu'en font les personnes qui les utilisent . Changer les mots n'a jamais fait disparaitre les problèmes . On peut décider que les races n'existent pas , qu'on n'a pas le droit de désigner une personne en disant "un noir ", ça ne va pas la faire changer de couleur . Je ne suis pas noire et on va me dire que je parle de ce que je ne connais pas mais il me semble qu'on devrait être fier de ce qu'on est, le revendiquer plutôt que d'essayer de le gommer. D'autre part, dire exotique en parlant de quelque chose ou d'un endroit différent de ce qu'on a l'habitude de voir ne veut pas dire qu'on se considère comme la norme . Peut être que pour certaines personne exotique est un mot dévalorisant , mais on ne peut pas généraliser .

  • Kadoor K.
    15/10/2021 11:08

    Bonne est très intéressant

  • Cedric C.
    15/10/2021 10:37

    Les inégalités sociales voila une lutte juste

  • Kilian M.
    15/10/2021 10:02

    Quand tu vois comment ces gens changent les mots pour leur intérêt, je n'attends aucune vérité de leur part. Il suffit de voir ce qu'ils font avec le racisme : ils nient la définition du racisme et en inventent une nouvelle. Avec eux maintenant le racisme ce n'est plus une idéologie, un ensemble de croyance, avec eux maintenant c'est un système. Ça leur permet de privatiser le racisme et continuer la pleurniche.

  • Daniel A.
    15/10/2021 06:55

    C'est dans la mode du temps.

  • Joana A.
    14/10/2021 20:01

    Super intéressant

  • Didier C.
    14/10/2021 19:16

    Vraiment du grand n importe quoi , ras le bol de toutes ces associations extrémistes

  • Domi P.
    14/10/2021 17:20

    Exotique (déf du Larousse) 1 / qui appartient à des pays étrangers et lointains. (plantes exotiques)... Fermez le ban.

  • Florian L.
    14/10/2021 15:38

    non le mot race n'a pas été enlevé de la Constitution de 1958 : je vous invite à vérifier par vous même : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/article_lc/LEGIARTI000019240997/