À 61 ans, Dominique loge dans sa voiture

Dominique a 61 ans, et elle est obligée de dormir dans sa voiture, en position assise, faute d’avoir un logement. Brut l’a rencontrée.

“Je ne mange que des sandwichs”

Dominique Le Goff, depuis un an, n’a plus de logement. Elle a perdu sa maison suite à deux décès dans sa famille. La sexagénaire est alors obligée de vivre dans sa voiture avec son chien, Loulou. “C'est mon compagnon de route”, sourit Dominique. À l’arrière de sa voiture, des sacs contenant toute sa vie. “J'ai ma nourriture puisqu'on ne mange que des sandwichs, je ne peux rien manger d'autre puisque je n'ai pas de réchaud, je n'ai rien pour faire chauffer à manger. (…) Là, c'est la nourriture pour mon chien, du papier toilette, ça c'est important, malgré que je vais dans la nature, mais c'est important quand même. Là, c'est… des vêtements que j'ai”, énumère-t-elle. Sans-abri : une nuit dans le froid avec Graziella et Andrei

Mais dormir dans sa voiture, en pleine nature, est dangereux pour Dominique. “Ce soir, je vais dormir sur le parking, derrière le cimetière, à Scaër. Et demain, je vais voir où est-ce que je peux m'installer parce que je reste pas tout le temps au même endroit. C'est pour ma sécurité et la sécurité de mon chien parce qu'on ne sait jamais sur qui on peut tomber la nuit.” D’autant plus que Dominique dort en position assise, derrière son volant. “Je dors assise parce que je ne peux pas baisser mon siège à cause des sacs qui sont derrière. (…) J'aurais bien voulu trouver un travail, mais le matin, pour mes jambes, c'est très difficile quand je me lève, parce que je mets plus d'une heure à réagir avant de pouvoir marcher.” "Moi, j'attends un toit. Un toit pour me stabiliser et pour essayer de retrouver un petit emploi en attendant de toucher ma retraite. Je suis en colère, je suis fatiguée", espère la sexagénaire. Cette école accueille les familles d'enfants scolarisés sans logement

avatar
Brut.