À 71 ans, Michel vit avec 850 euros de retraite par mois

Avec une retraite de 850 euros par mois, Michel vit seul à Toulon dans un studio de 18 m2. Il est sous le seuil de pauvreté. Voilà à quoi ressemble son quotidien.

“Au lieu de manger deux repas, je mange un repas par jour”

“Je m’achète trois ou quatre paquets de gâteaux secs. 50 centimes le paquet. Si j'ai un petit creux, je mange trois, quatre gâteaux.”

Ancien bénéficiaire de l’allocation aux adultes handicapés, Michel, 71 ans, a cessé de la toucher à 60 ans, au moment où il a commencé à percevoir sa retraite.

Depuis, il touche 850 euros de retraite chaque mois. En France, le montant mensuel moyen est de 1503 euros.

Courses, transport, activités… Michel, qui vit sous le seuil de pauvreté, doit trouver des stratagèmes au quotidien pour pouvoir vivre correctement.

Elle a travaillé toute sa vie, mais sa retraite de 800 euros par mois, ne lui permet pas de vivre. Voici l'histoire de Dominique, retraitée française, qui doit continuer de travailler pour vivre.

“Quand on voit le prix de la viande ou le poisson, c’est de la folie, je peux pas me permettre”

“La boulangerie tout à côté, ils jettent régulièrement du pain à la poubelle… Je le récupère pour le mettre au congélateur chez moi” explique le retraité.

Après 17 ans de mariage, c’est une séparation difficile qui a fait basculer Michel dans la précarité. À cette situation se sont ajoutés des problèmes de santé.

Ancien chauffeur, il a été victime de deux hernies discales. Suite à ça, il a eu une “interdiction totale de travailler”.

La précarité en France touche également les étudiants, en particulier depuis la crise du Covid. Brut a rencontré Lizzie, 20 ans, qui vit tous les mois à découvert.

“Il faudrait, qu’on donne les noms de certaines personnes aux services sociaux pour qu’ils se déplacent voir (les retraités en précarité)”

Depuis 8 ans, Michel est soutenu par l’association les Petits Frères des pauvres. C’est par eux qu’il a pu trouver son logement actuel, un studio de 18m2.

Grâce aux aides, il paye de sa poche un loyer de 160 euros par mois.

“On m’a fait cadeau de la télé. Tout est cadeau ici, chez moi. Même ce four, ici, il m’a été donné par un voisin. Chaleur tournante, le top du top.”

Selon Michel, beaucoup de retraités français vivent dans la précarité. “Mais beaucoup n’osent pas en parler. Ou n’osent pas aller voir les services sociaux.

C’est ça justement qu’il faudrait, qu’on donne les noms de certaines personnes aux services sociaux pour qu’ils se déplacent les voir. C’est pas à la personne d’aller les voir.

Y en a qui peuvent pas, des papis, mamies, ils bougent pas de chez eux, alors comment ils vont aller voir une assistante sociale ?”

Au Japon, certains seniors font le choix d'aller en prison pour échapper à la misère, en y étant nourris et logés de manière certaine.

avatar
Brut.
25 avril 2022 18:24