Brut a retrouvé Michel, retraité vivant dans la précarité

Il y a quelques mois, Brut avait rencontré Michel, qui peinait à joindre les deux bouts avec sa retraite de 850 euros par mois. Il a depuis reçu la solidarité de ses voisins et de la France entière

“Merci beaucoup pour ce que vous m'avez apporté”

Il y a quelques mois, Brut avait rencontré Michel, qui peinait à joindre les deux bouts avec une retraite de 850 euros par mois. Le reportage avait été suivi d'un immense élan de solidarité et certains de ses voisins se mobilisent depuis pour l'aider à subvenir à ses besoins. “On ne pouvait pas le laisser comme ça, alors que c'est notre voisin. Il fallait qu'on l'aide. C'était inenvisageable. Moi, j'ai vu la vidéo, j'ai passé ma soirée à pleurer”, explique une voisine du retraité. À 71 ans, Michel vit avec 850 euros de retraite par mois

Désormais, Michel peut compter sur la solidarité qu’il reçoit de la part de ses voisins et plus généralement de toute la France entière. “Maintenant, je peux compter sur des amis comme vous. J'ai l'impression de revivre. Déjà, d'avoir à manger au lieu de manger des gâteaux secs, je peux me permettre de manger un morceau de poisson ou un steak, chose que je ne faisais pas jusqu'à maintenant.” À Toulon, l’association Les Petits Frères des pauvres accompagne Michel et une cinquantaine de personnes âgées vivant dans des situations précaires. Depuis que les dons financiers affluent, une cagnotte a été créée dans le but de redistribuer cet argent. À 68 ans, avec 800 € de retraite, elle est contrainte de retravailler

avatar
Brut.