Des lunettes en coquillages !

Pendant ce temps-là à Auray en Bretagne, plutôt que de laisser les coquillages de l'industrie agro-alimentaire finir dans les poubelles, Sandrine et Laurent en font des lunettes. 🕶

Ils fabriquent des lunettes avec des coquillages

À Auray, en Bretagne, deux entrepreneurs se sont lancés dans la fabrication de lunettes de soleil. La particularité de leur petite affaire : ils confectionnent les accessoires à partir de coquillages.

Plus d’une tonne de coquillages transformée en 3.000 lunettes. C’est l’exploit qu’ont pu réaliser Laurent et Sandrine à Auray, en Bretagne. Depuis 2016, ce duo fabrique des lunettes de soleil à partir de coquilles d’huîtres, de moules, de coquilles Saint-Jacques et de homards. Les fondateurs de l’entreprise Friendly Frenchy récupèrent ces déchets de production de l’industrie agro-alimentaire afin de les recycler.

Le processus de fabrication

« Une fois collectées, on les réduit en poudre. Il faut savoir que ce sont des coquilles qui sont destinées à être enfouies ou incinérées, on ne peut pas les remettre en mer [pour des raisons d’hygiènes, NDLR]. Une fois réduites en poudre, on les valorise dans nos plaques. On fait nos propres rendus matière avec des développements couleurs en vue d’en faire des lunettes », explique Laurent.

Ils ne ramassent pas les coquillages sur la plage, mais font les poubelles de l’industrie agro-alimentaires. Ils se rendent aussi aux cabanes de dégustation des ostréiculteurs, pas exemple. Une fois les coquillages nettoyés et micronisés, c’est-à-dire réduits en miettes, ils sont revalorisés dans des matières. « Ces matières pour ce processus de fabrication en fait-main, on fait des plaques en vue d’être usinées. Et c’est dans ces plaques qu’on vient découper nos formes pour créer nos lunettes aussi bien les branches que les faces », détaille Laurent.

Une fois que les lunettes sont usinées chez le fabricant de lunettes, les paires sont vendues sur leur site Internet et chez des opticiens. Le prix des paires peut varier entre 80 et 265 euros selon le modèle. Depuis peu, l’entreprise Friendly Frenchy se lance dans la fabrication de lunettes en pépins de raisins, des «montures vigneronnes ».

avatar
Brut.