Le patron des magasins E.Leclerc répond à vos questions

Michel-Édouard Leclerc, patron des magasins du même nom, a répondu à vos questions et à celles du journaliste Remy Buisine.

”La guerre de l'Ukraine, pour justifier l'augmentation (du prix) du chocolat, du café, c'est vraiment du pipeau”

Le président des supermarchés E.Leclerc, Michel-Édouard Leclerc, était l’invité de Brut. Il a répondu aux questions que vous nous avez posées sur les pénuries, le pouvoir d’achat et l’inflation, point central des débats en ce moment en France. “L'inflation est mondiale, mais je trouve que dans bien des cas, elle n’est pas justifiée, en tout cas les taux ne sont pas justifiés. Il y a beaucoup de spéculations, il y a beaucoup d'anticipation. Et puis on sent qu'il y a pas mal d'entreprises aussi qui se précipitent pour essayer de tout faire passer et qui ne cherchent pas du tout à étaler l'effet sur le consommateur”, pense-t-il. Voilà à quoi est dûe la flambée des prix en France

L’Ukraine a d’ailleurs souvent été mise en cause dans cette augmentation des prix. Un avis que ne partage pas Michel-Édouard Leclerc. “Quand on invoque l'Ukraine, la guerre de l'Ukraine, pour justifier l'augmentation du chocolat, du café, c'est vraiment du pipeau, explique-t-il. Je trouve que c'est même grossier et vous avez vu récemment que l'huile de tournesol a disparu sous prétexte que la récolte n'avait pas eu lieu en Ukraine. Alors que si vous allez, par exemple, sur le site Twitter de Lesieur, c'est revendiqué que les graines sont françaises. Donc il n'y a aucun effet de la guerre, en tout cas au moment où les prix augmentent.” Prix de l'essence : Michel-Édouard Leclerc répond à Barbara Pompili

avatar
Brut.