Les solutions pour contrer la hausse du prix de l'essence

Alors que le prix à la pompe continue de grimper, Brut revient sur les solutions proposées pour faire baisser les factures des consommateurs.

“Aujourd'hui, il y a des gens qui font beaucoup d'argent sur la guerre

Dans son discours au G7, Emmanuel Macron s’en est pris directement aux entreprises qui s’enrichissent sur la guerre en Ukraine. Dans son viseur : les leaders mondiaux de l'énergie : électricité, pétrole et gaz. Au mois de juin, le prix à la pompe a continué de grimper : 2,13 euros euros pour un litre de gazole, 2,10 euros pour du sans plomb. Alors face à ces flambées, quelles sont les solutions pour faire baisser les factures des consommateurs ? Voilà à quoi est dûe la flambée des prix en France

Certains, comme Fabien Roussel, proposent de “taxer de manière exceptionnelle les bénéfices des compagnies pétrolières”. Taxer les superprofits, c’est ce que vient de mettre en œuvre le Royaume-Uni. Le gouvernement conservateur a annoncé une taxe exceptionnelle de 25% sur les bénéfices des entreprises pétrolières qui profitent de l'envolée des prix. Dans les rangs du gouvernement, l'idée d’une taxe sur les superprofits est écartée mais plusieurs ministres en appellent à “l’effort collectif”. ”Nous allons demander un effort supplémentaire de baisse des prix à la pompe de contribution à cette baisse aux grandes entreprises énergétiques, y compris française”, annonçait Clément Beaune, ministre délégué en charge de l’Europe. Il refuse de vendre du carburant à 2,50 € le litre et ferme sa station

avatar
Brut.