3 moments qui ont changé la vie de Pierre-Emmanuel Barré

"Le moment qui a vraiment changé ma vie, c'est quand j'ai calculé mes points pour l'assurance retraite." L'humoriste Pierre-Emmanuel Barré raconte les 3 moments qui ont changé sa vie.

Trois moments qui ont changé la vie de Pierre-Emmanuel Barré

L’humoriste Pierre-Emmanuel Barré revient avec un nouveau spectacle, Pfff une conférence, qu'il jouera au Point Virgule à partir du mois de février.

Le premier enfant

Le premier moment qui a changé ma vie, c’est quand j’ai eu un enfant. Un peu comme tout le monde ! Ça change la vie, ça bouleverse l’existence. On dit que c’est beaucoup de plaisir, beaucoup de bonheur. Moi, je trouve que c’est surtout difficile à cacher à sa femme.

Et puis franchement, l’enfant, tant qu’il est dans le ventre de sa maman, c’est l’attente… Et quand il sort, c’est tellement décevant ! Un enfant, c’est seulement deux choses : du bruit et du caca. Comme un petit sénateur, mais tout nu.

Et puis après, l’enfant, si tout se passe bien, il grandit, il atteint sa taille adulte, il travaille pendant 40 ans, et il meurt d’un cancer. Honnêtement, à choisir, je préfère prendre un écran plat. Et puis entre les jouets et les couches, les lessives, les pédiatres, la maternité, les déplacements à l’école, les vacances à la montagne, ça a un bilan carbone dramatique.

Que ce soit celui de la couche d’ozone, celui de la Sécu ou celui des femmes, un enfant ça ne sait faire qu’une chose : agrandir des trous.

Le César

Le deuxième moment qui a changé ma vie, je m’en souviendrai toujours, c’est quand j’ai eu mon premier César pour mon rôle de Pakistanais qui fait une GPA avec le petit-fils de Christian Clavier dans Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? 7.

Les points retraite

Mais le moment qui a vraiment changé ma vie, c’était y a pas longtemps, quand j’ai calculé mes points pour l’assurance retraite. La bonne nouvelle, c’est que j’ai trouvé un simulateur de retraite très bien foutu qui t’explique comment tu vas te faire enculer. La mauvaise nouvelle, c’est que tu vas te faire enculer.

avatar
Brut.