4 conseils pour convaincre grâce à la rhétorique

Dîner de famille, date, travail… Clément Viktorovitch fournit des conseils pratiques pour convaincre dans 4 types de situations grâce à la rhétorique.

"Le bon réflexe rhétorique, c’est de lever les réticences sans susciter de résistances"

Clément Viktorovitch, politologue donne plusieurs conseils pour convaincre en toute circonstance grâce à la rhétorique. “Pendant un dîner de famille, le conseil que je donne, c’est d’essayer de minimiser le désaccord. Cela passe par un truc tout bête. Prononcer cette phrase qu'on oublie trop souvent de dire : 'Là-dessus, tu as raison. Je suis d’accord avec toi.'” Avec ce tout petit procédé, il est possible selon l'expert de minimiser les conflits et faire en sorte que la personne avec qui on échange "devienne un interlocuteur et pas un adversaire". Voici 5 conseils pour être plus à l’aise quand on s’exprime en public.

Au niveau du boulot, pour demander une augmentation à son patron, il y a là aussi une rhétorique particulière à adopter. “Si je dis à mon patron : 'vous savez, je pense que j’ai pas trop mal travaillé cette année. Du coup, je me demandais si éventuellement, on pourrait évoquer peut-être une petite augmentation de salaire'", cela est beaucoup trop facile pour lui de répondre non. Pour Clément Viktorovitch, le bon réflexe réthorique, c'est lever les réticences sans susciter de résistances. "Cela donne quelque chose comme : écoutez patron, je pense que j’ai fait une bonne année donc il y a un sujet qui me tient à cœur. Pouvons-nous cette année envisager une augmentation de la rémunération ?" L'ultracrépidarianisme, c’est l'art de parler de ce qu'on ne connaît pas.

avatar
Brut.