Bassiste, Lola milite pour plus de femmes dans le metal

Cette jeune femme millite pour une meilleure représentation féminine dans l’univers des musiques extrêmes.

“C’est évident qu’il y a un gros manque”

“Moi, ça arrive que j’arrive sur un festival et on me dit : 'Ah, chouette, tu es la chanteuse !', 'Ah, t’es la meuf du batteur !' Je fais genre : 'Bah non, c’est quoi ces clichés de merde, quoi'". Lola est bassiste et membre du groupe de métal français Pogo Car Crash Control. Lors de ses prestations en festivals, elle remarque la faible représentation féminine dans les musiques extrêmes. “Ça fait 5-6 ans qu’on tourne avec Pogo donc au début, tu découvres tout, et puis petit à petit, tu t’aperçois que t’as passé les quatre dates du week-end et que t’as pas croisé de meufs.” Fanny Ardant sur la représentation des femmes plus âgées dans le cinéma français

Munie du slogan “more women on stage” accroché à sa guitare, Lola milite pour donner plus de visibilité aux musiciennes. “Ça commence à devenir un petit peu évident qu’il y a un gros manque. Il faut se battre pour plus de représentativité et plus de femmes concrètement sur les boulots de musiciennes et de techniciennes.” Actuellement au Hellfest, elle explique vouloir donner envie à “cette nouvelle génération” et “aux jeunes filles qui viennent aux festivals", de se lancer dans la musique. *“Le but, c’est un peu de changer les mentalités, de se rendre compte qu’il y a aussi des publics qui demandent à avoir le plus possible de femmes. * Julie Gayet et la place des femmes dans l'image et la musique

avatar
Brut.