Dans les coulisses du show de Bilal Hassani au Crazy Horse

Brut a suivi Bilal Hassani dans les coulisses de son show spécial au Crazy Horse, pour la sortie de son 3e album “Théorème”.

“C’est la première fois que j’ai pu faire exactement l’album de mes rêves"

“Aujourd’hui, on est à l’atelier Valentino pour faire des essayages pour mon show pour le Crazy Horse.” Le 28 septembre dernier, Bilal Hassani a fait un concert au Crazy Horse pour la sortie de son dernier album, Théorème. Un show spécial qu’il a concocté avec ses collaborateurs, dont la maison de couture Valentino, qui l’habille lui et ses danseurs pour ce spectacle. “Cette robe, c’est la robe du rappel, à l’image des défilés de couture, des robes de mariés qui arrivent à la fin. On va voir le rideau qui va se fermer, les gens vont penser que c’est fini et je réapparais pur, prêt à m’envoler”, décrit le chanteur dans une robe blanche. Un jour avec Tina Tobago, infirmière et danseuse du Crazy Horse

“C’est la première fois, je pense, que j’ai pu faire exactement l’album de mes rêves, honnêtement. Parce que j’ai pu travailler avec les personnes que j’admire le plus dans la scène musicale française, c’est-à-dire Yelle. J’ai pu travailler avec les maisons de couture qui m'inspirent le plus, aussi. J’ai pu accueillir mon spectacle d’opening d’album au Crazy Horse, qui est l’un des endroits les plus mythiques du monde”, explique Bilal Hassani. “Théorème, c’est un album qui parle de reconstruction. Donc, le point de départ, on avait cette idée du nombre d’heures et de la quête du parfait qu’on n’atteint jamais et qui est quelque chose de très important pour moi. Les chansons, ce qu’elles racontent, et aussi ce qui s’est passé pendant que je créais l’album, c’est que j’ai trouvé l’équilibre, donc mon nombre d’heures à moi, mon équation parfaite à moi.” Un soir avec le chanteur Mika

avatar
Brut.