En tournée avec Vincent Lindon : "Je ne suis pas à ma place"

"Je suis à une place mais ce n’est pas la mienne. Je suis en location" Sa place dans l'industrie du cinéma, son étiquette d'acteur engagé... Brut a rencontré Vincent Lindon, en tournée pour le film "Mon Cousin".

Vincent Lindon nous emmène en tournée

Vincent Lindon a décidé de braver la crise sanitaire, pour l’amour du cinéma. Pour la promotion du film  « Mon cousin », il s’est lancé, avec François Damiens, dans une tournée nationale.

Vincent Lindon a décidé de partir à la rencontre de son public à l’occasion de la promotion du film Mon cousin. Avec François Damiens, il réalise une tournée de 120 salles de cinéma dans toute la France.

« On ne peut pas demander aux gens de se déplacer dans des salles de cinéma, rester chez nous dans notre tour d’ivoire et attendre que ça se passe. Il faut aller au contact. Moi j’aime bien m’y coller », sourit le comédien.

Un feel-good movie

L’histoire du film est celle d’un chef d’entreprise qui se retrouve face à son cousin volcanique et envahissant, son opposé. Avec ce film, Vincent Lindon a eu envie de jouer dans un feel-good movie. 

« Je ne joue que dans les films qui me vont. Je me pose souvent cette question : "Est-ce que ça me va ou est-ce que ça ne me va pas ?" Dès que je me réponds "ça ne me va pas", je ne le fais pas. Quand il y a un doute, il n’y a pas de doute », explique l’acteur. 

« Je ne suis pas à ma place »

« Le problème de Vincent, c’est qu’il ne croit pas en lui. Et moi je suis convaincu : c’est un mec brillant », affirme François Damiens. Mais Vincent Lindon n’en est pas si convaincu… « Je ne suis pas à la bonne place. C’est autre chose que j’aurais voulu faire, je ne sais pas quoi. »

Il n’empêche que le protagoniste a déjà reçu le César du meilleur acteur en 2016 pour son rôle dans le film La Loi du marché. Il a, en outre, été nominé à cinq reprises pour ce prix entre 1993 et 2013.

« J’occupe parfaitement la place qui n’est pas la mienne. Je suis en location, mais ce n’est pas… Je ne suis pas propriétaire de ma place. »

avatar
Brut.
17 septembre 2020 17:00