Il transforme des inconnus du métro en mannequins

“Je suis un photographe du coin. Mon truc, c’est d’aborder des inconnus, pour en faire des mannequins.” Rencontre à New-York avec Mr. NYC Subway.

“On prend des inconnus, qui n’ont pas d’expérience dans la mode”

“Je suis un photographe du coin. Mon truc, c’est d’aborder des inconnus, pour en faire des mannequins. On fait un simple shooting photo. Ça prend entre 15 et 30 mn. Tout se passe dans le métro”. Andreas P. Verrios a.k.a Mr. NYC Subway est un photographe new-yorkais qui transforme des anonymes en mannequins et utilise le métro de la ville comme toile de fond. “On prend des inconnus, qui n’ont pas d’expérience dans la mode, mais qui ont une sorte d’aspiration à devenir mannequins ou à être devant la caméra. C’est une super expérience, ça donne confiance en soi. Qui sait? Ça pourrait transformer complètement leur carrière” explique le photographe. Brut a passé une journée avec New York Nico

“99 fois sur cent, quand on me dit non, c’est un “non” très poli. Je ne crois pas avoir eu de réaction vraiment négative et désagréable, du genre "Va-t'en, laisse-moi.” Le projet photographique d’Andreas était au départ une manière pour lui de changer la façon dont il percevait son trajet quotidien. “En Californie, j’ai grandi avec la voiture. Alors, quand je suis arrivé à New York, je n’aimais pas le métro. Parce que je me concentrais sur les aspects négatifs. Mais ensuite, j’ai vu le positif, c’est-à-dire, principalement, les habitants de New York. Dans n’importe quel métro, vous verrez de la créativité. Vous verrez quelqu’un qui tricote une couverture, qui écrit de la poésie, qui fait de la musique. Une fois que j’ai changé ma perspective et que j’ai commencé à me concentrer sur ça pendant mes trajets, j’ai commencé à prendre des photos avec mon téléphone. Puis je me suis acheté un appareil photo et c’est devenu ce que c’est aujourd’hui”. Caroline, mannequin lingerie et créatrice de contenu senior

avatar
Brut.