Instagram VS Réalité : Danae Mercer décomplexe ses abonnés

Déconstruire les idéaux de beauté sur Instagram et décomplexer ses abonnés, c'est l'objectif de Danae Mercer. Elle raconte.

Instagram VS Réalité : Danae Mercer décomplexe ses abonnés

Depuis plus de deux ans, Danae Mercer brise les codes d’Instagram. Pour décomplexer ses abonnées, cette journaliste dévoile des photos non retouchées de son corps.

Sur les réseaux, tout peut sembler parfait. C’est justement cette image que Danae Mercer veut détruire, alors pour décomplexer ses abonnées, cette journaliste dévoile des photos non retouchées de son corps sur son compte Instagram et cela plaît ! En effet, la transparence de la jeune femme en a conquis plus d’un puisque Danae cumule près de 2 millions d’abonnés sur son compte Instagram.

« Je veux juste lever un peu le rideau »

Depuis plus de deux ans, Danae Mercer brise les codes d’Instagram. Au revoir la silhouette sans défauts et la peau sans imperfections ! L’influenceuse souhaite démontrer que tout le monde à des défauts, et qu’on peut apprendre à les aimer. Pour preuve, elle publie sur sa page Instagram des photos non retouchées de son corps en faisant des comparaisons « Instagram VS la réalité ».

Danae montre également comment bien poser devant l’objectif pour obtenir un joli résultat sur les réseaux sociaux. « J'espère juste que les gens quitteront mon site en se sentant un peu plus normaux », confie-t-elle. « Et je veux juste lever un peu le rideau et dire : “Voilà ce qui se passe. C'est comme ça que ça se passe”. Mais si tu veux utiliser ça, si tu veux arquer et cambrer et contracter, et que tu te sens mieux, tu peux* ».

Une main tendue vers les autres femmes

Cette idée, Danae l’a eu alors qu’elle travaillait sur des séances photos dans le cadre de sa profession de journaliste Voyage et Santé. Elle s’est rendue compte que la mise en place de toutes ses publications prenait beaucoup de temps.

« Tout cela m'a fait penser que je pourrais peut-être être un peu plus moi-même sur Internet. Je peux partager qui je suis en ligne et, ce faisant, j'espère aider d'autres femmes, mais certainement m'aider moi-même », explique-t-elle.

Une survivante des troubles alimentaires

Transmettre un message d’acceptation de soi est très significatif pour Danae Mercer. En effet, l’influenceuse se définit elle-même comme une « survivante des troubles alimentaires ». Suite au décès de sa mère, survenu alors qu’elle était âgée de 19 ans, Danae a développé un trouble de l’alimentation, « j'ai été très, très malade pendant un certain temps » explique-t-elle.

« Il existe une telle culture des troubles de l'alimentation », dénonce l’influenceuse. « Et je pense qu'en raison de mon propre passé de trouble de l'alimentation, j'en suis un peu plus prudente et certainement plus consciente ». Selon elle, aider une femme à savoir qu'elle n'a pas à se sentir coupable d'avoir mangé une pizza ou, qu’elle n'est pas obligée d’aller au sport parce que’elle a mangé une glace, est déjà une grande victoire.

« Il y a de la place pour tout le monde »

Danae est consciente que son corps correspond aux normes sociétales actuelles, elle s’efforce donc de partager sa page Instagram avec des partisans du mouvement d’acceptation du body positive et des personnes en surpoids. Une façon de mettre en exergue ce groupe de personnes marginalisées.

« Je pense qu'en fin de compte, il y a Internet. Il y a de la place pour tout le monde. Mais je pense que des gens comme moi ont l'énorme responsabilité d'élever ces voix marginalisées et aussi de reconnaître tous les privilèges que j'ai. »

Et selon Danae, cela fonctionne. Elle estime que les réseaux sociaux sont en phase d’évolution. Même s’il reste encore de mauvaises ondes, notamment des commentaires méchants envers les femmes, le progrès serait en marche. L’influenceuse souhaite vraiment que la lumière soit mise sur la communauté du body positive. « Nous faisons des changements. Mais il y a encore beaucoup à faire », conclut Danae.

avatar
Brut.
16 septembre 2020 06:24