Master KG raconte toute l'histoire derrière la chanson du Jerusalema dance challenge

Sa chanson est devenue un phénomène mondial grâce à un défi TikTok. Pour Brut, Master KG nous raconte l'histoire derrière "Jerusalema".

Connaissez-vous le Jerusalema challenge ?

Ce défi sur TikTok devenu est viral après le confinement. On y voit des personnes danser sur la chanson Jerusalema, de Master KG.

Depuis quelques semaines, une chorégraphie fait fureur sur TikTok. « C'est une danse sud-africaine. C’est ce que nous dansons lors des mariages. Ce qui s'est passé, c'est que des Angolais ont vu la chorégraphie et ont commencé à danser sur la chanson en tenant des assiettes pleines. La vidéo est devenue virale », raconte le DJ Master KG.

« Ce "Jerusalema, Jerusalema ikhaya lami" est sorti de nulle part »

C’est lui qui est à l’origine de la chanson Jerusalema, sur laquelle dansent les tiktokeurs. Le titre est sorti fin 2019. « J'ai fait un beat, c'était tellement spirituel. Je me souviens que je l'ai écouté encore, et encore, et encore. »

Master KG cherche alors une chanteuse. Il pense tout de suite à Nomcebo Zikode. « Nous nous sommes assis ensemble dans le studio, je lui ai fait écouter la chanson et je lui ai dit que je voulais que cette chanson soit aussi spirituelle que possible. Nous avons posé des idées, et ce "Jerusalema, Jerusalema ikhaya lami" est sorti de nulle part. On l'a enregistré et à partir de là, on s’est mis à l’adorer », se souvient me lusicien.

Master KG était loin de s’attendre à un tel succès

« Jerusalema ikhaya lami » signifie « Jerusalema, c’est chez moi ». « Ngilondoloze » veut dire « s’il te plaît, viens avec moi, s’il te plaît, protège-moi ». Enfin, « uhambe nami » peut se traduire par « s’il te plaît, viens avec moi, protège-moi, et ne me laisse pas, parce que Jerusalema, c’est chez moi ».

Master KG était loin de s’attendre à un tel succès. « Je faisais juste une chanson en studio, j'essayais juste de sortir un single. Je n'ai même jamais pensé à d'autres pays, je n'ai jamais pensé que d'autres personnes allaient danser sur ma chanson aux États-Unis, en France, au Portugal, en Italie… »

Il le répète : tout cela a « dépassé son imagination ». « La chanson est passée à un niveau supérieur, parce que maintenant, on connaît la chanson, elle est partout dans le monde. La danse Jerusalema est en train de conquérir le monde ! »

avatar
Brut.