Roméo Elvis raconte comment il a fini son EP pendant le confinement

Confiné, il a réussi à finir de produire son EP. Et Michel Drucker a adoré. Roméo Elvis raconte comment s'est passée la sortie de "Maison".

Confiné, Roméo Elvis enregistre un EP

« Maison » est sorti le 24 avril, en plein confinement. Pour Brut, le rappeur raconte comment ça s’est passé.

« Est-ce que c'était compliqué du coup de finir l’EP a la maison ? Un petit peu, parce qu’il y a pas cette connexion humaine que tu as en studio avec ton ingé son », admet Roméo Elvis. Et pourtant, le rappeur belge a relevé le défi : il a réalisé l’intégral de son dernier EP, Maison, en plein confinement. Pour Brut, il raconte comment s’est déroulé ce processus plutôt étrange.

« Faire comprendre des choses artistiquement au téléphone, c’est méga compliqué »

Le plus difficile pour Roméo Elvis, ça a été la communication avec les équipes techniques : « *Faire comprendre des choses artistiquement au téléphone à quelqu'un qui va devoir les refaire techniquement sur son ordinateur, c’est méga compliqué. Et ça prend du temps. » D’autant que le rappeur manque de termes techniques pour exprimer ses idées. « *Je fais des bruits. Je fais « là tu rajoutes un ooo ». C’est vraiment le méga bordel.* »

Une fois la production terminée, Roméo Elvis s’est penché sur l'écriture – uniquement la nuit. Ensuite, il a enregistré ses morceaux. « Quand on est chez soi, on a parfois de meilleures idées que quand on est sorti de son cocon et qu'on essaie de chercher des mots, ou qu’on est un peu distrait par autre chose », assure le rappeur.

« Tu deviens aussi un tout petit peu fou, parce que c’est le même espace toute la journée »

Autre avantage à rester chez soi : il est plus facile de réfléchir à ce qu’on veut exprimer, estime Roméo Elvis. « *Pour la promo de Maison, j’ai l’impression d’avoir été beaucoup plus clair que pour celle de *Chocolat. Il y avait beaucoup plus de morceaux et beaucoup plus de promo », constate-t-il. Il tempère toutefois : « Par contre, c’est beaucoup de travail. Tu deviens aussi un tout petit peu fou, parce que c’est le même espace toute la journée. »

« J’ai décidé de mettre Michel Drucker à la fin de l’EP »

C’est donc assez logiquement que Roméo Elvis s’imagine déjà jouer ses prochains morceaux en concert. « Le morceau que j’ai le plus envie de jouer en concert, c’est "Chaud". Il y a pas beaucoup d’explications, le morceau est fait pour ça », s’amuse le musicien. Qui enchaîne : « Et "Défoncé". Putain, avec les gens qui vont chanter "dé-dé-dé-défoncé". Après ça, tu enchaînes un petit "Soleil" pour que les gens deviennent dingues, tu vas glisser, tu termines avec "Bruxelles arrive", un écran géant derrière avec Michel Drucker qui dit : "Merci tout le monde !" Le retour aux lives, ça va être incroyable. »

Mais pourquoi donc Michel Drucker ? Roméo Elvis répond sans hésitation : « J’ai décidé de le mettre à la fin de l’EP parce que j’aime beaucoup le personnage. Il m’avait envoyé un message vocal. Je l’ai enregistré, ce message vocal est vrai ! C’est pas du tout mis en scène. »

avatar
Brut.
3 mai 2020 09:29